Shampooing « Sakura » et p’tits trucs japonais

こんばんは!J’ai pas mal hésité pour cet article parce que le shampooing que j’avais préparé pour Pnixie ne lui a vraiment pas convenu. Je l’ai aussi essayé moi-même et mes cheveux n’ont pas particulièrement apprécié non plus… et je ne sais pas quel ingrédient en est le responsable !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est bête, ils étaient beaux non ? ^^ Du coup, à défaut de vous donner une recette testée et pas approuvée, je vais tout de même vous montrer sa fiche-anecdote et vous parler un peu du contenu non-tambouillesque de mon colis.

Sakura 2Sakura-étiquette

Dans mon colis, il y avait aussi une…

Konjac

et des…

Masques coton

Mais aussi des biscuits au chocolat kawaii achetés dans une épicerie japonaise…

Une calligraphie du prénom de Pnixie (je n’ai aucun mérite, c’est le même que le mien et c’est en katakana ^^)…

Un porte-clés fait maison avec une petite clochette maneki neko (le chat porte-bonheur, vous vous souvenez ?)…

Et des grues en origami. Il y a une légende qui dit que si une personne plie mille grues, elle verra son vœu se réaliser ! C’étaient mes premières 😉

Swap

Voilà pour le dernier article de ce swap japonais ! N’hésitez pas à me faire signe si vous seriez intéressés par davantage de petits articles sur le Japon, j’ai cru comprendre que ça a bien plu à certains d’entre vous 🙂 En attendant, ne vous inquiétez pas si vous ne voyez pas de nouveaux articles chez Coco&Cacao pendant un petit moment : je pars en vacances ! Si vous êtes gentils, je vous raconterai peut-être… Je vous dis donc à très bientôt pour de nouvelles aventures ! ^_~

Publicités

Baume à lèvres teinté « Daruma »

こんにちは!Aujourd’hui je vous retrouve avec une petite recette qui m’a beaucoup éclatée. Un baume à lèvres teinté, oui, mais décoré à l’effigie du personnage japonais Daruma !

Une fois n’est pas coutume, je vais d’abord vous montrer la fiche de mon baume à lèvres pour que vous voyez de quoi (de qui) je parle 🙂Daruma2

Bon, je vous avoue que ça fait un moment que j’ai fait cette recette, alors je ne suis plus sûre s’il s’agit des proportions pour un baume ou pour les deux… ^^’ Parce que j’en ai aussi réalisé un petit pour moi en même temps. Je pense que cela vous permettra effectivement d’avoir un peu de rab si vous utilisez un pot de 10ml !

  • Beurre de karité: 5g
  • HV macadamia : 5g
  • Red lip liquid n°40 TKB : 12 gouttes
  • Carmine dye TKB / colorant rouge baiser AZ : 8 gouttes
  • Arôme fraise 0,1g
  • Vitamine E 0,02g
  • Oxyde noir
  • Oxyde de zinc
  • Mica doré

Comme d’habitude, n’oubliez pas de prendre toutes les précautions d’hygiène nécessaires. Faites fondre le beurre de karité et ajoutez-lui le beurre de karité et les colorants pré-dispersés (vous pouvez aussi disperser des ocres ou des oxydes vous-même dans un peu d’huile) ; mélangez bien. Rajoutez l’arôme et la vitamine E et dépêchez-vous de couler avant que la préparation refroidisse. Vous pouvez ensuite mettre le pot au frais pour accélérer la prise.

Et c’est une fois que le baume est pris que vous pouvez libérer votre créativité. Faites fondre un tout petit peu (une « miette ») de beurre de karité auquel vous ajouterez un peu d’oxyde de zinc pour obtenir votre colorant blanc et décorez le baume en trempant un cure-dent dans le karité blanc. Faites de même avec le mica doré pour les parties dorées, puis avec l’oxyde noir. Laissez refroidir, et admirez : amusez-vous, et au pire vous aurez un baume à lèvres M&m’s 😉

Pour la touche finale, collez l’étiquette sur votre pot et si vous avez l’habitude de les plastifier, laissez les yeux accessibles pour pouvoir faire un vœu !

Daruma-étiquetteJe n’ai toujours pas osé tester mon baume à lèvres parce que j’étais très contente de ma déco. Oui, c’est contre-productif ! Par contre Pnixie l’a utilisé et il semblerait qu’il lui ait plu 🙂

Et voilà le résultat !

Daruma 3

A très bientôt pour la suite et fin des recettes du swap ! またね!

Crème bonne mine « Okinawa »

こんばんは!Aujourd’hui, on part direction Okinawa pour une crème visage effet bonne mine et légèrement autobronzante ! Pas très japonais ces ingrédients, vous me direz ? C’est normal, c’est parce qu’Okinawa est un archipel un peu à part au Japon qui, pour ce que j’en connais, évoque davantage les plages tropicales que les habituels clichés nippons.

Okinawa-2

Phase aqueuse :

  • Infusion de reine des prés et de calendula : 62,4%
  • Urée : 5%

Phase huileuse :

  • HV camélia (aussi appelée huile de thé vert) et jojoba : 10%
  • Cire n°3 : 8%

Ajouts :

  • Poudre de lait de coco : 8%
  • DHA : 4%
  • Allantoïne : 1%
  • Fragrances (Vahiné GF, Summer, Moorea, Monoï) : 1%
  • Cosgard : 0,6%
  • Oxyde marron et cacao en poudre (pour une crème légèrement teintée)

Commencez comme d’habitude par prendre toutes les précautions d’hygiène. Préparez dans un premier bol votre phase aqueuse (sans l’urée), dans un deuxième votre phase huileuse, et faites-les chauffer au bain-marie. Lorsque l’émulsifiant aura fondu, ajoutez l’urée dans votre phase aqueuse et sortez les bols. Versez votre phase aqueuse dans la phase huileuse et mélangez bien pour émulsionner. Continuez à mélanger jusqu’à ce que votre préparation refroidisse (en dessous de 40°), puis incorporez vos ajouts en mélangeant à chaque fois. Transférez ensuite dans un contenant adapté, vous pouvez maintenant le décorer d’une étiquette comme celle-ci :

Okinawa-étiquette

J’ai dû rajouter un peu de xanthane pour stabiliser l’émulsion (je trouve que j’ai quelques soucis de stabilité avec la cire n°3, je ne sais pas pourquoi) mais je n’ai pas noté la quantité exacte, désolée ! Je n’ai pas testé cette crème moi-même. Pnixie m’a confié qu’elle avait un effet autobronzant plutôt marqué sur elle, ce qui fait qu’elle a préféré l’utiliser pour cela plutôt que pour un usage quotidien sur le visage. Je vous avoue que j’ai été plutôt étonnée, puisque j’ai utilisé une crème bonne mine offerte par ma NSP Lison ❤ et dosée elle aussi à 4% de DHA tous les jours, et jusqu’au fond du pot, sans que l’on distingue plus qu’un léger effet bonne mine sur ma peau blanche de geek. Sans doute que nous réagissons différemment à la DHA toutes les deux ! N’oubliez donc pas de faire un test si vous testez cette crème, comme d’habitude n’est-ce pas pour détecter toute allergie éventuelle, mais aussi en l’occurrence pour pouvoir doser l’effet autobronzant !

Et voici la petite fiche de la crème Okinawa :

Okinawa

A très bientôt pour les prochains articles, n’hésitez pas à suivre mes publications si ça n’est pas déjà le cas ! Passez une bonne soirée, またね~! ^_~

Sérum purifiant « Cha no yu »

おはよう!Aujourd’hui, nous allons continuer notre petit aperçu des recettes du swap japonais et c’est le tour du sérum « Cha no yu », formulé pour aider les peaux à problèmes à se débarrasser de leurs petites imperfections. Il s’inspire d’une recette de Biotytille dans laquelle j’ai remplacé les huiles par mes huiles aux propriétés les plus purifiantes. Il fait aussi la part belle au thé matcha originaire du Japon, qui en plus d’être excellent comme boisson ou en cuisine (je pourrais partir dans une digression spéciale cuisine japonaise mais ça n’est pas le sujet de cet article ^^), est aussi entre autres anti-inflammatoire et astringent.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Gel d’aloé vera – 66,9 %
  • Huile de jojoba – 12 %
  • Huile de pracaxi (Gisella Manske) – 8 %
  • Huile de baies de laurier – 8 %
  • Glycérine végétale – 2 %
  • Poudre de thé matcha – 0,5%
  • Fragrance thé vert (Jurassens) 1%
  • Cosgard 0,6%

C’est une recette rapide ! Respectez bien les précautions d’hygiène et ajoutez à votre gel d’aloé vera les différentes huiles, la glycérine, le thé matcha, la fragrance et le conservateur en mélangeant à chaque fois. Transférez dans un flacon et décorez-le d’une jolie étiquette…

Cha no yu-étiquette

J’avais déjà réalisé pour moi une version de ce sérum avec le même mélange d’huiles mais sans avoir encore pensé au thé vert, je pense cependant que les deux doivent encore être assez proches. Il a une texture fraîche qui est absorbée très rapidement et qui laisse la peau douce et satinée, j’ai aussi remarqué une amélioration de mon teint en l’utilisant. Seul bémol dans ma version, l’odeur assez particulière de l’huile de baies de laurier était assez présente… Heureusement j’ai trouvé qu’on la remarquait beaucoup moins dans le sérum de Pnixie avec la fragrance Thé vert – même si je suis encore dubitative quant à la ressemblance olfactive de cette fragrance avec le thé !

Et voici la petite fiche de ce sérum.

Cha no yu2Pour l’anecdote toujours… Je ne suis encore jamais allée au Japon mais j’ai eu la chance de participer en France à une cérémonie du thé organisée lors d’un week-end linguistique. J’en garde un très bon souvenir, d’autant plus que je suis apparemment une des seules à avoir apprécié le thé qui nous a été servi (assez spécial, paraît-il). Si vous avez l’occasion de participer à une de ces cérémonies, je vous le conseille !

Je vous dis à très bientôt pour les recettes suivantes, またね ^_~

Lotion gélifiée « Neko no Te »

おはよう (ohayô)!Aujourd’hui, je vais commencer par vous présenter une recette préparée spécialement pour le layering de Pnixie que je vous ai présenté ici.

Pnixie a une peau mixte qui a tendance aux imperfections, mais qui a aussi tendance à s’assécher facilement. J’ai donc ressorti la recette de l’eau de miel de Zaubette, que j’ai cette fois-ci mixée avec la lotion gélifiée façon Gokujûn (un classique de la cosmétique japonaise) de Biotytille, et comme j’ai moi aussi besoin d’actifs hydratants et purifiants, j’y ai rajouté mes actifs fétiches.

Neko no te 3

  • infusion de reine des prés et de calendula à 1% dans du lait de riz : 75,2%
  • miel 10%
  • MSM 5%
  • AHA 3%
  • urée 5%
  • gomme xanthane 0,2%
  • fragrance : orange blossom (Gracefruit) 1%
  • cosgard 0,6%
  • colorant jaune et mica or

En respectant toutes les conditions d’hygiène, pesez les fleurs et faites-les infuser 15 minutes dans le lait de riz porté à ébullition. Prévoyez peut-être un peu plus pour compenser les pertes lors de la filtration : pour 100g de produit final, il vous faut 75,2g d’infusion, je pense que je prévoirais 85g de lait de riz et 0,85g de fleurs.

J’ai commencé à utiliser le lait de riz pour tambouiller dans des masques express lorsque je n’ai pas mon stock de cosméto sous la main, parce que c’est ce que je bois au petit-déjeuner, mais je me suis rapidement rendu compte que ma peau l’aime beaucoup. Vous pouvez le remplacer par un autre lait végétal par exemple, mais ça fera moins japonais !

Filtrez et prélevez la quantité d’infusion nécessaire à la recette. Lorsqu’elle aura un peu refroidi (vous ne voulez pas ébouillanter vos actifs n’est-ce pas ?), ajoutez le miel, le MSM, les AHA, l’urée en mélangeant bien à chaque fois, puis la gomme xanthane en pluie tout en mélangeant, pour éviter les grumeaux. Vous pourrez ensuite ajouter la fragrance de votre choix et le conservateur, puis de quoi teinter votre préparation dans les tons dorés pour évoquer la pièce du maneki neko et soigner les détails.

J’ai réalisé un petit échantillon de cette recette pour pouvoir la tester moi-même et je l’aime bien ! Sa texture gélifiée permet de la conditionner en flacon-pompe et rend l’application confortable ; quant aux actifs, ma peau les a déjà validés depuis quelque temps !

Voici la petite fiche explicative qui accompagnait le flacon de Pnixie :Neko no te 2

Et l’étiquette du produit :

Neko no te-étiquette

Pour l’anecdote, il se trouve que je collectionne les maneki neko, si vous cherchez une petite idée cadeau. ^_~ En tout cas, n’hésitez pas à suivre mon blog (onglet « follow » en bas à droite) pour être prévenus lors de la publication des recettes suivantes !

Le swap « Escale au Japon »

みんなさんこんにちは – Minna-san konnichiwa !

Aujourd’hui est enfin venue l’heure de mes articles sur le swap Escale au Japon organisé par Sylviane… en mars, oui mais mieux vaut tard que jamais ! J’étais déjà assez fière d’avoir réussi à gérer la préparation de mon colis en même temps que mes exams (vous savez, ceux que j’ai eu toute l’année en fait). Étudiante en japonais comme vous le savez peut-être, et fan de la culture japonaise, ça aurait été impensable que je ne participe pas !

J’ai reçu un ma-gni-fique colis de la part de Tout Nat’urellement dont j’ai vraiment adoré tout le contenu, ses produits sont géniaux et sentent vraiment super bon. D’ailleurs je vous conseille chaudement d’aller jeter un œil à son article sur le swap et à ses recettes ! Dans ce superbe plateau à bentô fait main, j’ai pu trouver :

Bentô

Quant à moi, j’ai envoyé un colis à Pnixie, qui contenait :

Swap

Les recettes ne vont pas tarder, le temps de vous faire de jolis petits articles… 😉 En attendant, またね – mata ne ! ^o^

Shine On : Gelée brillance et hydratation pour les cheveux

Bonjour amis lecteurs ! Vous avez vu ma productivité folle ces derniers temps ? Profitez, on ne sait pas combien de temps ça va durer… :p

En me renseignant sur le henné et les colorations végétales, j’en suis aussi arrivée à me renseigner sur tout ce qui concerne le soin des cheveux. Jusque là, je me disais simplement « mes cheveux font n’importe quoi » et je ne cherchais pas plus loin… Avouez que des cheveux qui n’aiment pas les soins, les après-shampooings et pire que tout, les bains d’huile, mais qui sont heureux quand ils crament au soleil, qui aiment les bains d’eau au chlore et plus encore d’eau de mer, et qui apprécient la douce chaleur des appareils à boucler les cheveux, c’est assez peu courant.

En fait, j’ai refait le fameux test de porosité des cheveux (que vous trouverez notamment chez Caly et chez Aurélia) avec des cheveux récupérés sur ma brosse, sans tricher : on résiste à la tentation d’enfoncer la mèche dans l’eau parce que ça ne va pas assez vite… Et pour cause, puisque mes cheveux ne coulent pas, pendant vraiment très longtemps. J’ai tenu combien de temps avant de m’impatienter… une demi-heure ? Même que j’ai quand même essayé d’enfoncer les cheveux au fond de l’eau pour voir, ils sont remontés. Verdict : mes cheveux sont vraiment très peu poreux !

J’ai donc abandonné de gaieté de cœur tout ce qui est rinçage à l’eau froide pour resserrer les écailles et bains d’huile qui ne pénètrent pas dans mes cheveux (bon, ça je réessaierai peut-être, en adaptant), et j’ai recherché des soins qui privilégient l’hydratation à la nutrition. Si vous avez vous aussi les cheveux peu poreux, vous pourrez également trouver un certain nombre de conseils pour trouver votre routine capillaire idéale chez Madin Beauty – je ne vous cache pas que je ne suis pas encore arrivée à ce stade-là, mais je m’accroche !

Donc, pendant que j’étais en pleine recherche de formules hydratantes, j’ai lu certains avis élogieux sur le soin Shine On d’une grande marque de produits bio pour cheveux. Je ne l’ai pas testé, notamment en raison de son prix, mais j’ai trouvé la composition qui m’a inspirée et que j’ai adaptée… Et j’ai gardé le nom parce qu’il me plaisait bien, mais je n’aurais peut-être pas dû d’ailleurs vu qu’il me met à chaque fois une chanson de James Blunt en tête :p

Shine On

Voici donc la recette de ma gelée hydratante Shine On :

  • infusion de calendula et camomille (à 1%) : 68,4%
  • gel d’aloé vera : 5%
  • glycérine : 5%
  • silicone végétal (ou substitut) : 5%
  • phytokératine : 5%
  • squalane : 3%
  • HV chanvre : 2%
  • BV mangue : 2%
  • gomme xanthane : 2%
  • carraghénane : 1%
  • fragrance (« Like me all over« ) : 1%
  • cosgard : 0,6%

Merci à Charlie et Catherine pour la camomille ! ^_^ Sauf précision contraire, vous pourrez trouver les autres ingrédients chez Aroma-zone mon fournisseur fétiche.

Et hop, un petit rappel des précautions d’hygiène 😉 Faites tout d’abord infuser vos plantes un quart d’heure dans de l’eau bouillante : 1g de fleurs pour 100g d’eau (encore une fois, ne prévoyez pas pile la quantité d’eau nécessaire à la recette, voyez large) et filtrez.

Rajoutez vos gélifiants (xanthane et carraghénane) en pluie tout en mélangeant bien pour éviter les grumeaux et obtenir un gel homogène. Ajoutez ensuite à votre gel celui d’aloé vera, la glycérine, le silicone végétal, la phytokératine, le squalane, l’huile de chanvre, le beurre de mangue préalablement fondu, la fragrance et enfin le cosgard en mélangeant bien entre chaque ingrédient. Mettez en pot et décorez d’une jolie étiquette : je suis sympa, je vous la fournis 🙂

  Etiquette 1

Etiquette 2

Étiquettes inspirées par les graphismes du jeu Sushi Cat (le 2, d’ailleurs) que je vous conseille – attention, c’est addictif ^_^ Elles sont à la taille des pots de 100ml des beurres Aroma-Zone, ce qui fait beaucoup de produit vu la quantité utilisée, mais libre à vous de les redimensionner.

La première fois que j’ai testé ce soin, j’ai eu la main un peu lourde et je l’ai appliqué sur cheveux secs : ça m’a donné un effet cartonné qui m’a fait crier (argh, tout ce pot de produit fait pour rien !) mais il a quand même fini par être absorbé au bout d’un moment et j’ai éliminé l’effet cartonné en brossant. Je vous conseille donc de l’appliquer plutôt sur cheveux humides avant de les coiffer pour éviter ça, et une très petite quantité suffira pour toute votre chevelure, c’est un produit économique ! Il vous laissera les cheveux tout doux, hydratés et brillants. En plus, ils sentiront super bons… ^_^

Produit aussi testé et validée par ma NSP Lison qui l’adore ! Merci Lison ❤

Summer Hair, acte II

Bonjour amis lecteurs ! J’espère que vous allez bien. Vous vous souvenez de mon projet visant à éclaircir mes cheveux naturellement, n’est-ce pas ? (indice par là 😉 )

Donc, oui, vous vous en souvenez. Hé bien j’ai récidivé, et en beauté !

Avec tout d’abord un henné blond (même composition que la dernière fois) posé pendant une durée – un rien exagérée ? – de 23 heures…

23

J’ai fait ce que j’ai pu pour ajuster la luminosité de la photo saturée car prise en plein soleil, mais le résultat est peut-être plus fidèle en gros plan :

23b

De plus en plus contente, mais si vous avez déjà essayé vous savez sûrement de quoi je veux parler, quand on commence le henné, on y prend goût. Alors quelque temps plus tard, j’ai changé un peu la composition de mon henné en y supprimant le curcuma mais en y ajoutant deux cuillères à soupe de cannelle. Je comptais garder ce henné « seulement » toute la journée mais j’ai dû me coucher tard et ça n’était plus une heure pour rincer un henné. Donc… je l’ai gardé pour dormir et celui-ci est au final resté posé 27 heures :p

 Hé bien je suis beaucoup plus convaincue par la cannelle que par le curcuma ! Déjà, un point positif immédiat : le mélange sent bon, alors que je n’avais vraiment pas apprécié jusque là (j’ai beaucoup de mal avec la camomille). Ensuite, l’effet éclaircissant s’est fait plus présent que lors de mes autres hennés – peut-être que la durée de pose record y est aussi pour quelque chose – et j’ai obtenu des reflets plus « naturels » qu’avec le curcuma, qui ressemblent vraiment à ceux de mes cheveux en été, et qui tirent en fait davantage sur le roux que sur le doré. Le jaune du curcuma est donc moins adapté à la couleur de mes cheveux ! Encore un point positif pour la route ? La cannelle, contrairement au curcuma, ne fait pas de vilaines taches jaunes sur le blanc ^_^

De très jolis reflets surtout au soleil, que vous ne verrez donc pas tant que ça parce que ce jour-là par contre, il faisait moche… Mais vous pouvez me croire, et je vais tâcher de vous prendre une photo au soleil !

27

Voilà pour les dernières nouvelles ! Si vous voulez tout savoir, j’ai commandé un paquet de henné châtain miellé AZ pour la suite. Je vous en donnerai des nouvelles, donc si vous êtes intéressés par mes aventures capillaires, n’hésitez pas à suivre mon blog pour être informé des nouveaux articles 🙂 A très bientôt et bon week-end !

La suite par ici !

Test AZ : le guarana – Crème de jour L’Amazone

Bonjour à tous !

Vous l’attendiez, le voici, j’ai nommé le test du guarana de chez Aroma-Zone ! Nous allons tout de suite faire les présentations : vous pouvez le trouver ici et sa fiche pas loin.

Guarana

Le guarana peut servir à plein de choses en cosméto, puisqu’il est…

  • Tonifiant : riche en caféine, en vitamines et oligo-éléments, il stimule l’activité des cellules
  • Anti-cellulite : booste le métabolisme de base des cellules et la libération de catécholamines dont l’adrénaline, qui permet à l’organisme de brûler plus rapidement les graisses stockées indésirables.
  • Antioxydant : protège les cellules de l’oxydation grâce à sa richesse en polyphénols.
  • Astringent  : aide à resserrer les pores grâce aux tanins présents dans la graine de Guarana.
  • Antimicrobien : aide à lutter contre la prolifération bactérienne.

Mais il a aussi d’autres propriétés qui pourront vous intéresser :

  • Lutte contre la somnolence, grâce à sa richesse en caféine
  • Stimulant des fonctions cognitives : une étude montre qu’il booste l’attention et la concentration et améliore l’efficacité mémorielle.
  • Tonique et dynamisant, il est traditionnellement utilisé pour améliorer les performances physiques.
  • Diurétique : la caféine qu’il contient participe à l’amélioration des fonctions d’élimination.
  • Amincissant : la caféine qu’il contient est réputée pour augmenter le métabolisme de base des cellules, permettant une élimination plus rapide des graisses stockées.

Comme je vous l’ai raconté dans mon test précédent, j’étais en plein exams lorsqu’Aroma-Zone m’a proposé de choisir mes produits à tester : à la base, j’ai donc été très intéressée par le guarana pour son côté énergisant ! J’avais déjà cherché à en acheter, et je pense donc pouvoir vous confirmer que c’est là que vous le trouverez au meilleur prix. Bon, vu que je suis maintenant en vacances et que je peux faire la grasse matinée, le besoin de caféine se fait nettement moins ressentir : je vous proposerai peut-être une recette de cocktail énergisant quand j’aurai repris les cours, mais pour l’instant j’ai choisi de voir ce que pouvait donner le guarana dans une crème de jour (ben oui, des fois que ça m’empêche de dormir dans une crème de nuit !) puisqu’il est aussi conseillé pour le soin des peaux grasses et acnéiques.

Il y a quelque temps, j’avais réalisé une crème « amazonienne » purifiante (et très riche) qui s’était avérée bien utile pour sortir cet hiver, mais beaucoup trop grasse pour ma peau une fois les températures remontées (cela dit, n’hésitez pas si vous voulez la recette, je pense qu’elle serait beaucoup plus intéressante pour les peaux sèches !). Le guarana correspondant à merveille à mon thème, je me suis dit que ce serait l’occasion ou jamais de revoir toute la recette.

Voici donc la recette de ma crème de jour purifiante L’Amazone !

Amazone

PHASE HUILEUSE :

PHASE AQUEUSE :

AJOUTS :

* J’ai acheté mon beurre de bacuri chez Gisella Manske mais on dirait qu’ils ne le proposent plus à la vente (pour l’instant ?)… Je vous proposerais de le remplacer par du beurre de cupuaçu ou de cacao, même si je n’ai pas testé. D’autre part, je choisirais l’huile de jojoba si je devais me passer de l’huile de pracaxi – qui elle, est toujours en stock. Si vous essayez, n’hésitez pas à me donner vos impressions !

Commencez par relire les précautions d’hygiène. C’est fait ? Nous allons tout d’abord réaliser le macérât hydroglycériné, pour lui laisser le temps de mariner. Pour cela, il suffit de mélanger (pour 100g, et je vous conseille de prévoir large par rapport à la quantité que vous souhaitez obtenir, histoire de compenser les pertes lors de la filtration)…

  • 5g de guarana
  • 5g de tépezcohuite
  • 10g de glycérine
  • 90g d’eau

Ensuite, vous devrez laisser le tout 24h au frais. Oui c’est long ! Pour vous occuper, mélangez régulièrement, et venez trouver de nouvelles recettes sur mon blog… ^^

Le lendemain, filtrez votre macérât en essayant d’en récupérer le plus possible sans en mettre partout : moi, j’utilise un filtre en tissu !

Astuce : si vous récupérez les poudres contenues dans votre filtre et que vous les faites bien sécher, vous pourrez les utiliser comme base pour un très bon masque-gommage purifiant express : 1/3 de poudres, 1/3 de miel et 1/3 de votre huile végétale préférée. Hé oui, c’est une recette deux-en-un !

Bon, nous avons maintenant notre macérât hydroglycériné durement acquis. Prélevez-en la quantité nécessaire que vous mettrez dans un premier bol. Dans un second, mettez le beurre de bacuri, l’huile de pracaxi et la cire n°3. Et nous allons pouvoir procéder à l’émulsion !

Faites chauffer vos deux bols au bain-marie jusqu’à 70° environ. Sortez-les sans vous brûler, puis versez la phase aqueuse dans la phase huileuse en mélangeant bien jusqu’à ce que l’émulsion prenne. Vous pouvez aider au refroidissement en plaçant votre bol dans un bain d’eau glacée. Lorsque votre mélange est refroidi (en-dessous de 40°), vous pourrez ajouter le baume du Pérou, l’absolue de benjoin et le Cosgard en mélangeant bien à chaque fois. Ensuite, trouvez un joli pot pour y transvaser votre crème, et profitez-en pour la tester avant de vous tartiner, on ne sait jamais 🙂

Résultat : une crème fluide et très rapidement absorbée : déjà, mission réussie ! Elle laisse la peau hydratée et nourrie tout en douceur, avec une odeur vanillée que j’adore, et on peut noter un léger effet bonne mine grâce au beurre de bacuri. J’ai aussi l’impression que le guarana donne un petit coup de peps au teint, mais je vous en dirai plus quand nous aurons fait plus ample connaissance ! A bientôt d’ici là… ^_~

Et encore merci à Aroma-Zone pour m’avoir envoyé ces deux produits à tester !

Test AZ : l’acide salicylique – Lotion Cherry Splash

Très chers lecteurs,

Je suis heureuse de vous présenter le premier de mes tests en tant que Fée AZ ! J’ai pu choisir deux actifs parmi les derniers mis en ligne dans la boutique, et j’ai jeté mon dévolu sur l’acide salicylique et le guarana. Ce qui ne m’a pas empêchée de mettre plusieurs autres actifs dans mon panier lors de ma dernière commande, parce que j’ai eu du mal à choisir ! Je vous propose donc tout d’abord une recette avec l’acide salicylique, et la recette avec le guarana suivra très vite.

Acide salicylique

Vous pourrez le trouver ici, avec sa fiche : il s’agit d’un actif…

  • Antibactérien : des études in-vitro montrent les propriétés antimicrobiennes de l’acide salicylique contenu dans l’écorce de Saule, notamment contre les microorganismes impliqués dans la formation de l’acné (Propionibacterium acnes, Staphylococcus aureus).
  • Anti-inflammatoire et anti-acné : diminue les symptômes liés à l’inflammation. L’acide salicylique intervient dans la cascade de l’acide arachidonique, un acide gras précurseur de la formation des prostaglandines E2, molécules ayant des effets inflammatoires et douloureux.
  • Lissant et régénérant : puissant agent kératolytique, effet « peeling » doux. L’acide salicylique stimule le renouvellement cellulaire, améliorant ainsi l’aspect général de la peau. Il atténue les lésions laissées par l’acné et les taches pigmentaires, lisse les rides, ridules et irrégularités cutanées.
  • Qui permet de diminuer les rugosités et prévenir les callosités, lisse et adoucit la peau
  • Anti-pelliculaire  de par ses effets kératolytique (facilite l’élimination des squames) et antibactérien (purifie le cuir chevelu)
  • Antibactérien puissant
  • Booster de conservation en association avec d’autres conservateurs, comme le Leucidal, l’Extrait de pépins de pamplemousse, le Complexe Benzoate & Sorbate

Étant donné qu’Aroma-Zone m’a contactée pour ce test pendant mes examens de fin d’année, et que les examens, ça me donne des boutons, au propre comme au figuré, j’ai tout de suite sauté sur l’acide salicylique, que je lorgnais d’ailleurs depuis un certain temps dans d’autres boutiques où je ne commande pas. Je suis très contente qu’il soit maintenant disponible chez eux ! J’ai choisi de tester cet actif dans un croisement de deux de mes recettes fétiches : l’eau de miel de Zaubette et le spray hydratant de Cosmeticious…

Voici donc la recette de ma lotion visage hydratante et purifiante, le Cherry Splash !

C’est une recette vraiment facile à réaliser : vous n’avez qu’à ajouter les différents ingrédients en mélangeant bien à chaque fois (en respectant les précautions d’hygiène) ! Ma lotion a un pH de 5, ce qui est parfait pour que les AHA fassent leur boulot. Pensez à tester votre produit avant de l’utiliser, des fois que vous ne le supportiez pas !

Cherry Splash

Je viens juste de faire cette recette, je ne peux donc pas encore vous donner d’avis sur le long terme (notamment pour le côté purifiant), mais je peux déjà vous dire que ce spray est très agréable à utiliser. Une odeur délicieuse, mais aussi un effet hydratant très clair et une peau nette et toute douce… J’adore ! Je pense que cette formule va vite faire partie de mes indispensables 🙂

N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de cette recette, et à très bientôt pour la recette au guarana ! ^_~