Test AZ : l’huile de pracaxi – introduction

Coucou les lecteurs !

Vous savez quoi ? Je suis en vacances ! Enfin, me direz-vous, on va pouvoir avoir un peu de lecture. Hé ben, espérons :p

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de l’huile de pracaxi qui a récemment rejoint les rayonnages d’AromaZone, ici. J’ai été très contente qu’on me propose de la tester, parce que si vous avez suivi mes recettes, vous avez peut-être déjà remarqué que c’est une huile que j’aime beaucoup, sauf que mon fournisseur d’huile de pracaxi n’en proposait plus depuis quelque temps. Je l’ai donc retrouvée chez AromaZone avec plaisir ! Merci AZ ❤

HV pracaxi AZ

Je vous propose de commencer par s’intéresser plus en détail aux propriétés de cette huile amazonienne. AromaZone la conseille particulièrement pour le soin des cheveux :

  • Alternative naturelle au BTMS, elle conditionne et démêle les cheveux.
  • Disciplinante, elle aide à coiffer les cheveux rebelles et à contrôler les frisottis.
  • Gainante, elle limite la casse des cheveux lors du coiffage et les protège de la chaleur du sèche-cheveux.
  • Nourrissante, elle gaine et assouplit les cheveux secs, cassants et les pointes fourchues.
  • Embellit, adoucit et fait briller les cheveux rêches et ternes
  • Dessine les boucles des cheveux frisés et crépus
  • Grâce à son toucher soyeux non gras, elle ne laisse pas de sensation de gras sur les cheveux.

Mais l’huile de pracaxi est polyvalente ! On peut aussi l’utiliser dans le soin de la peau, puisqu’elle est aussi :

  • Régénérante, elle aide à réparer les peaux abîmées et booste le renouvellement cellulaire.
  • Assouplissante, elle contient des acides gras qui contribuent au maintien de l’hydratation de la peau.
  • Nourrissante, elle participe à la restauration du film hydrolipidique cutané, grâce à son contenu en acides gras.
  • Antibactérienne, elle est appréciée par les peaux à problèmes.

Vous savez quoi ? Quand j’ai reçu l’huile d’AromaZone à tester, je me suis dit que c’était l’occasion ou jamais de la comparer avec mon huile Gisella Manske. Mon verdict, c’est déjà que celle d’AromaZone est un peu plus fluide (je vous ai dit que l’huile de pracaxi allait rester figée tout l’hiver, puisqu’elle se liquéfie à partir de 18,5° ?). Je trouve aussi qu’elle a un toucher plus sec, et surtout, elle sent vraiment meilleur ! Elle a une odeur assez sympa de noisette grillée je dirais, dont on doit pouvoir tirer parti dans une formulation qui l’utilise.

Comme je n’avais pas encore entendu parler des propriétés de l’huile de pracaxi sur les cheveux, j’ai décidé de la tester telle quelle tout en sachant que mes cheveux non-poreux n’aiment pas vraiment l’huile. Oui, c’était un pari risqué ! J’ai réparti quelques gouttes d’huile GM sur mes pointes du côté gauche, et quelques gouttes d’huile AZ du côté droit. ^^ Il n’y a pas eu d’effet soin miracle (rien d’étonnant), par contre je confirme que l’huile AZ tout particulièrement ne laisse pas de toucher tout gras sur les cheveux : en tout cas, pour moi c’est la meilleure huile parmi celles que je me suis risquée à tester telle quelle sur mes cheveux. Je pense que je la testerai dans une formulation plus adaptée à ma nature de cheveux, comme un après-shampooing par exemple.

En revanche, c’est sa réputation d’huile adaptée aux peaux à problèmes qui m’a attirée dès le départ. Mais j’ai remarqué que je l’avais toujours utilisée dans un mélange d’huiles, c’est pourquoi j’ai décidé de voir ce que ça donnait de l’appliquer pure sur la peau, en guise de dernière étape de layering… Au début, je me suis dit que c’était une mauvaise idée ! C’est assez gras quand même à l’application, et je n’ai pas la peau sèche, j’ai vite eu peur que ça ne pénètre pas et que ça reste tout luisant sur ma figure. Sauf que le temps que je finisse de râler intérieurement contre cette idée bizarre de tester une huile pure juste avant de me maquiller, j’ai remarqué que l’huile commençait en fait à être absorbée assez rapidement. Elle ne m’a pas laissé de film gras, juste une sensation de peau veloutée et douce, et j’ai même pu me maquiller sans problème. Cela dit je pense quand même que ça n’est pas l’idéal pour un layering matinal, mais pour le soir, pourquoi pas !

Et puis, un soir de flemme d’aller chercher ma crème pour lutter contre mes lèvres gercées, j’ai attrapé le flacon d’huile de pracaxi en me disant que ça ne ferait pas de mal, et que ça aurait le temps de poser pendant la nuit. AromaZone ne la conseille pas pour le soin des lèvres, mais j’ai trouvé cette huile super efficace ! Elle est rapidement absorbée mais laisse un petit film protecteur sur les lèvres, difficile à décrire parce que pas gras, mais très agréable. Et puis elle a un bon goût de noisette ! Le lendemain, j’ai trouvé que l’état de mes lèvres s’était bien arrangé, et j’ai décidé de l’utiliser dans une toute nouvelle formule.

Voilà déjà ce que je peux vous dire sur l’huile de pracaxi pure ! Je peux déjà vous proposer de jeter un œil à mes précédentes recettes qui comportent de l’huile de pracaxi : un sérum au thé vert et une crème amazonienne. Et c’est avec plaisir que je vous retrouverai très vite pour deux nouvelles recettes élaborées tout spécialement, alors, ne partez pas trop loin 🙂

Publicités

Une réponse à “Test AZ : l’huile de pracaxi – introduction

  1. Lauris

    Merci pour ce test complet très intéressant ☺ c est toujours tres utile pour les tambouilleuses comme moi qui hésitent entre plusieurs huiles lors des commandes 😉 celle ci semble efficace dans beaucoup d applications ☺

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :