Et POP!

Cher Lecteur,

Je t’annonce une grande nouvelle !!! Lison, que tu connais sans doute déjà, a finalement annoncé officiellement l’ouverture imminente de sa savonnerie POP!, et si tu connais bien ma NSP, tu imagines déjà que c’est une occasion en or de mettre la main sur ses fantastiques savons originaux, colorés et tout doux. Ayant pu avoir un aperçu en avant-première de ceux qu’elle va proposer à la vente, je peux t’assurer que tu ne seras pas déçu ! Tu pourras en apprendre plus dans son dernier article, et surtout, suivre la page Facebook de POP! pour ne rater aucune actualité. N’hésite pas à en parler autour de toi !

POP!

Bisous Bisous (référence intentionnelle au style des articles de Lison ^^)

Publicités

Les p’tits savons tout choco

Coucou tout le monde ! Je me suis dit que c’était bien beau d’avoir inauguré mon blog mais que ça manquait cruellement d’articles…

Au passage, merci d’être revenus me rendre visite. C’est sympa. Franchement.

Vous saviez que jusqu’à récemment, je ne touchais aucune crème et je ne savais pas ce que c’était qu’un après-shampooing ? Pendant un moment j’avais essayé les produits Yves Rocher, qui n’avaient pas un super effet sur moi qui ai la peau grasse. D’ailleurs je suis la seule à avoir remarqué que les produits pour peau grasse du commerce, ils sont toujours verts façon légumes et peau au régime, alors que les peaux sèches elles ont des trucs gourmands qui sentent bon ? Après j’ai découvert Lush avec leurs produits beaucoup plus efficaces, par contre vu ma peau je me suis retrouvée à tester le masque à la menthe (j’aime pas ça), le masque visage à l’ail façon Boursin ou encore le savon antibactérien aux fines herbes. Et là… un jour que je traînais sur le forum de Lush pour voir comment me servir d’un de leurs après-shampooings solides, j’ai lu des gens qui proposaient « d’arranger » les produits Lush avec « des ingrédients AZ ». Après un certain nombre de pages à chercher désespérément « mais c’est quoi AZ ? », j’ai découvert le site d’AromaZone devenu depuis lors mon fournisseur officiel… et découvert qu’on POUVAIT faire des produits adaptés à ma peau ET parfumés au chocolat, au caramel, à la noix de coco, aux bonbons ou à la réglisse ! Vous n’imaginez pas la révélation 😉

En souvenir de cette découverte, je vous propose de découvrir la recette de mes premiers savons fabriqués avec la technique de la saponification à froid. Des p’tits savons tout choco !

Savons choco

Après avoir astiqué et désinfecté son labo de savant fou ou, à défaut, sa cuisine (mais quel manque d’imagination) ainsi que tout son matériel, munissez-vous de quoi résister à une éclaboussure éventuelle de soude : gants, lunettes, et tout et tout.

Préparez dans un premier bol la phase huileuse : 45g de beurre de cacao (non-filtré pour l’arôme de chocolat !), 227g d’huile de palme, 136g d’huile de coco, 46g d’huile de macadamia.

Dans un autre bol, préparez de la lessive de soude – je vous invite à vérifier la quantité à utiliser en fonction de la concentration sur le calculateur AromaZone. D’ailleurs, tant qu’à faire, allez lire la fiche avant de vous lancer, vous y apprendrez des tas de choses… Le surgraissage de ce savon est de 7%, plus 3% additionnels d’huile de souchet (qui est censée ralentir la repousse des poils, à vous de voir).

Chauffez la phase huileuse au bain-marie jusqu’à 40°C environ, et une fois votre bol sorti du bain-marie, versez-y progressivement le bol de soude, en mélangeant avec un mixeur plongeant. Faites gaffe, c’est de la soude, ça peut vous bouffer les doigts… Au bout d’un moment vous obtiendrez « la trace », c’est-à-dire que le mélange va commencer à s’épaissir. Pour les débutants, vous avez une explication en images sur le lien de tout à l’heure. De toute façon j’aurais pas eu le temps de prendre de photos parce que c’est arrivé plutôt vite chez moi ! A ce moment, vous pourrez rajouter 13,6g d’huile de souchet, de l’extrait de cacao et de l’arôme nougat, plus (parce que c’était pas assez chocolaté) 30g de chocolat en poudre dilué dans un peu d’eau. Quoique ça fait peut-être beaucoup. Pendant ce temps, mélangez bien mais évitez d’utiliser le mixeur parce que ça fait se solidifier la pâte plus vite, et que vous voulez la couler dans des moules et pas la sculpter.

Hé ben, coulez-la puisqu’on vous le dit ! Vous pouvez utiliser comme moi des moules en silicone qui sont très pratiques pour le démoulage, en plus vous pourrez trouver assez facilement des formes originales. J’ai choisi des moules en forme d’entremets et de manala (petits bonhommes en brioche de la Saint-Nicolas en Alsace, ceux qui les appellent des menele ont tort :p), et comme il restait toujours plein de pâte, je suis allée chercher en catastrophe des moules en forme d’oursons en guimauve. Du coup la pâte était vraiment très épaisse au final, essayez de mieux vous organiser pour éviter ça, ça fait des trous dans vos beaux savons.

Et c’est là qu’arrive le plus compliqué. Attendre que les savons durcissent avant de les démouler ! Ça peut prendre jusqu’à 48 heures et je suis sûre que vous n’attendrez pas aussi longtemps vous non plus. N’empêche qu’après ça il faudra encore attendre environ un mois avant de les utiliser, et ça par contre je vous le conseille, parce que vos savons tout juste démoulés contiennent encore de la soude, et ils ne sentent même pas trop le chocolat.

Voilà ce que ça donne juste après le démoulage, puis une semaine, et un mois plus tard. Vous pourrez voir qu’ils se sont bonifiés rien qu’à la couleur !

Savons tout choco - take 1 Savons tout choco - take 2 Savons tout choco - take 3

Verdict de mes savons une fois la cure terminée… Niveau visuel, on en mangerait ! Le parfum a évolué avec le temps pour aboutir à ce curieux mélange qui n’est plus ni du chocolat, ni du nougat, mais qui sent quand même très bon. Je retenterais bien cette recette avec une fragrance chocolatée qui m’évoque davantage le chocolat à la base d’ailleurs… Niveau goût, je vous déconseille de tester, c’est des savons quand même. Vous pourriez les offrir comme des chocolats pour faire une blague, ça serait cruel mais vous pourriez me donner un retour gustatif à défaut. Ils ne font pas spécialement de bruit non plus, elle est vraiment bizarre cette description sensorielle. Par contre, pour le toucher ça marche dès que vous les testez sous la douche ! Pensez à les passer un peu sous l’eau avant de vous en servir, c’est Lison qui m’a appris pourquoi ils décapaient la première fois que je les ai testés… Après ça, ils sont beaucoup plus doux et font une belle mousse cacaotée !

Un dernier rappel : sérieusement, ne les mangez pas. Surtout pas après minuit.

N’hésitez pas à me laisser un mot pour me dire si cette recette vous a inspirés, si vous l’avez trouvée vraiment bizarre ou même si vous voulez une recette pour faire les mêmes en vrai chocolat ! A bientôt pour de nouvelles aventures cosmétiques ^_^