Shampooing « Sakura » et p’tits trucs japonais

こんばんは!J’ai pas mal hésité pour cet article parce que le shampooing que j’avais préparé pour Pnixie ne lui a vraiment pas convenu. Je l’ai aussi essayé moi-même et mes cheveux n’ont pas particulièrement apprécié non plus… et je ne sais pas quel ingrédient en est le responsable !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est bête, ils étaient beaux non ? ^^ Du coup, à défaut de vous donner une recette testée et pas approuvée, je vais tout de même vous montrer sa fiche-anecdote et vous parler un peu du contenu non-tambouillesque de mon colis.

Sakura 2Sakura-étiquette

Dans mon colis, il y avait aussi une…

Konjac

et des…

Masques coton

Mais aussi des biscuits au chocolat kawaii achetés dans une épicerie japonaise…

Une calligraphie du prénom de Pnixie (je n’ai aucun mérite, c’est le même que le mien et c’est en katakana ^^)…

Un porte-clés fait maison avec une petite clochette maneki neko (le chat porte-bonheur, vous vous souvenez ?)…

Et des grues en origami. Il y a une légende qui dit que si une personne plie mille grues, elle verra son vœu se réaliser ! C’étaient mes premières 😉

Swap

Voilà pour le dernier article de ce swap japonais ! N’hésitez pas à me faire signe si vous seriez intéressés par davantage de petits articles sur le Japon, j’ai cru comprendre que ça a bien plu à certains d’entre vous 🙂 En attendant, ne vous inquiétez pas si vous ne voyez pas de nouveaux articles chez Coco&Cacao pendant un petit moment : je pars en vacances ! Si vous êtes gentils, je vous raconterai peut-être… Je vous dis donc à très bientôt pour de nouvelles aventures ! ^_~

Publicités

Baume à lèvres teinté « Daruma »

こんにちは!Aujourd’hui je vous retrouve avec une petite recette qui m’a beaucoup éclatée. Un baume à lèvres teinté, oui, mais décoré à l’effigie du personnage japonais Daruma !

Une fois n’est pas coutume, je vais d’abord vous montrer la fiche de mon baume à lèvres pour que vous voyez de quoi (de qui) je parle 🙂Daruma2

Bon, je vous avoue que ça fait un moment que j’ai fait cette recette, alors je ne suis plus sûre s’il s’agit des proportions pour un baume ou pour les deux… ^^’ Parce que j’en ai aussi réalisé un petit pour moi en même temps. Je pense que cela vous permettra effectivement d’avoir un peu de rab si vous utilisez un pot de 10ml !

  • Beurre de karité: 5g
  • HV macadamia : 5g
  • Red lip liquid n°40 TKB : 12 gouttes
  • Carmine dye TKB / colorant rouge baiser AZ : 8 gouttes
  • Arôme fraise 0,1g
  • Vitamine E 0,02g
  • Oxyde noir
  • Oxyde de zinc
  • Mica doré

Comme d’habitude, n’oubliez pas de prendre toutes les précautions d’hygiène nécessaires. Faites fondre le beurre de karité et ajoutez-lui le beurre de karité et les colorants pré-dispersés (vous pouvez aussi disperser des ocres ou des oxydes vous-même dans un peu d’huile) ; mélangez bien. Rajoutez l’arôme et la vitamine E et dépêchez-vous de couler avant que la préparation refroidisse. Vous pouvez ensuite mettre le pot au frais pour accélérer la prise.

Et c’est une fois que le baume est pris que vous pouvez libérer votre créativité. Faites fondre un tout petit peu (une « miette ») de beurre de karité auquel vous ajouterez un peu d’oxyde de zinc pour obtenir votre colorant blanc et décorez le baume en trempant un cure-dent dans le karité blanc. Faites de même avec le mica doré pour les parties dorées, puis avec l’oxyde noir. Laissez refroidir, et admirez : amusez-vous, et au pire vous aurez un baume à lèvres M&m’s 😉

Pour la touche finale, collez l’étiquette sur votre pot et si vous avez l’habitude de les plastifier, laissez les yeux accessibles pour pouvoir faire un vœu !

Daruma-étiquetteJe n’ai toujours pas osé tester mon baume à lèvres parce que j’étais très contente de ma déco. Oui, c’est contre-productif ! Par contre Pnixie l’a utilisé et il semblerait qu’il lui ait plu 🙂

Et voilà le résultat !

Daruma 3

A très bientôt pour la suite et fin des recettes du swap ! またね!

Crème bonne mine « Okinawa »

こんばんは!Aujourd’hui, on part direction Okinawa pour une crème visage effet bonne mine et légèrement autobronzante ! Pas très japonais ces ingrédients, vous me direz ? C’est normal, c’est parce qu’Okinawa est un archipel un peu à part au Japon qui, pour ce que j’en connais, évoque davantage les plages tropicales que les habituels clichés nippons.

Okinawa-2

Phase aqueuse :

  • Infusion de reine des prés et de calendula : 62,4%
  • Urée : 5%

Phase huileuse :

  • HV camélia (aussi appelée huile de thé vert) et jojoba : 10%
  • Cire n°3 : 8%

Ajouts :

  • Poudre de lait de coco : 8%
  • DHA : 4%
  • Allantoïne : 1%
  • Fragrances (Vahiné GF, Summer, Moorea, Monoï) : 1%
  • Cosgard : 0,6%
  • Oxyde marron et cacao en poudre (pour une crème légèrement teintée)

Commencez comme d’habitude par prendre toutes les précautions d’hygiène. Préparez dans un premier bol votre phase aqueuse (sans l’urée), dans un deuxième votre phase huileuse, et faites-les chauffer au bain-marie. Lorsque l’émulsifiant aura fondu, ajoutez l’urée dans votre phase aqueuse et sortez les bols. Versez votre phase aqueuse dans la phase huileuse et mélangez bien pour émulsionner. Continuez à mélanger jusqu’à ce que votre préparation refroidisse (en dessous de 40°), puis incorporez vos ajouts en mélangeant à chaque fois. Transférez ensuite dans un contenant adapté, vous pouvez maintenant le décorer d’une étiquette comme celle-ci :

Okinawa-étiquette

J’ai dû rajouter un peu de xanthane pour stabiliser l’émulsion (je trouve que j’ai quelques soucis de stabilité avec la cire n°3, je ne sais pas pourquoi) mais je n’ai pas noté la quantité exacte, désolée ! Je n’ai pas testé cette crème moi-même. Pnixie m’a confié qu’elle avait un effet autobronzant plutôt marqué sur elle, ce qui fait qu’elle a préféré l’utiliser pour cela plutôt que pour un usage quotidien sur le visage. Je vous avoue que j’ai été plutôt étonnée, puisque j’ai utilisé une crème bonne mine offerte par ma NSP Lison ❤ et dosée elle aussi à 4% de DHA tous les jours, et jusqu’au fond du pot, sans que l’on distingue plus qu’un léger effet bonne mine sur ma peau blanche de geek. Sans doute que nous réagissons différemment à la DHA toutes les deux ! N’oubliez donc pas de faire un test si vous testez cette crème, comme d’habitude n’est-ce pas pour détecter toute allergie éventuelle, mais aussi en l’occurrence pour pouvoir doser l’effet autobronzant !

Et voici la petite fiche de la crème Okinawa :

Okinawa

A très bientôt pour les prochains articles, n’hésitez pas à suivre mes publications si ça n’est pas déjà le cas ! Passez une bonne soirée, またね~! ^_~

Sérum purifiant « Cha no yu »

おはよう!Aujourd’hui, nous allons continuer notre petit aperçu des recettes du swap japonais et c’est le tour du sérum « Cha no yu », formulé pour aider les peaux à problèmes à se débarrasser de leurs petites imperfections. Il s’inspire d’une recette de Biotytille dans laquelle j’ai remplacé les huiles par mes huiles aux propriétés les plus purifiantes. Il fait aussi la part belle au thé matcha originaire du Japon, qui en plus d’être excellent comme boisson ou en cuisine (je pourrais partir dans une digression spéciale cuisine japonaise mais ça n’est pas le sujet de cet article ^^), est aussi entre autres anti-inflammatoire et astringent.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Gel d’aloé vera – 66,9 %
  • Huile de jojoba – 12 %
  • Huile de pracaxi (Gisella Manske) – 8 %
  • Huile de baies de laurier – 8 %
  • Glycérine végétale – 2 %
  • Poudre de thé matcha – 0,5%
  • Fragrance thé vert (Jurassens) 1%
  • Cosgard 0,6%

C’est une recette rapide ! Respectez bien les précautions d’hygiène et ajoutez à votre gel d’aloé vera les différentes huiles, la glycérine, le thé matcha, la fragrance et le conservateur en mélangeant à chaque fois. Transférez dans un flacon et décorez-le d’une jolie étiquette…

Cha no yu-étiquette

J’avais déjà réalisé pour moi une version de ce sérum avec le même mélange d’huiles mais sans avoir encore pensé au thé vert, je pense cependant que les deux doivent encore être assez proches. Il a une texture fraîche qui est absorbée très rapidement et qui laisse la peau douce et satinée, j’ai aussi remarqué une amélioration de mon teint en l’utilisant. Seul bémol dans ma version, l’odeur assez particulière de l’huile de baies de laurier était assez présente… Heureusement j’ai trouvé qu’on la remarquait beaucoup moins dans le sérum de Pnixie avec la fragrance Thé vert – même si je suis encore dubitative quant à la ressemblance olfactive de cette fragrance avec le thé !

Et voici la petite fiche de ce sérum.

Cha no yu2Pour l’anecdote toujours… Je ne suis encore jamais allée au Japon mais j’ai eu la chance de participer en France à une cérémonie du thé organisée lors d’un week-end linguistique. J’en garde un très bon souvenir, d’autant plus que je suis apparemment une des seules à avoir apprécié le thé qui nous a été servi (assez spécial, paraît-il). Si vous avez l’occasion de participer à une de ces cérémonies, je vous le conseille !

Je vous dis à très bientôt pour les recettes suivantes, またね ^_~

Lotion gélifiée « Neko no Te »

おはよう (ohayô)!Aujourd’hui, je vais commencer par vous présenter une recette préparée spécialement pour le layering de Pnixie que je vous ai présenté ici.

Pnixie a une peau mixte qui a tendance aux imperfections, mais qui a aussi tendance à s’assécher facilement. J’ai donc ressorti la recette de l’eau de miel de Zaubette, que j’ai cette fois-ci mixée avec la lotion gélifiée façon Gokujûn (un classique de la cosmétique japonaise) de Biotytille, et comme j’ai moi aussi besoin d’actifs hydratants et purifiants, j’y ai rajouté mes actifs fétiches.

Neko no te 3

  • infusion de reine des prés et de calendula à 1% dans du lait de riz : 75,2%
  • miel 10%
  • MSM 5%
  • AHA 3%
  • urée 5%
  • gomme xanthane 0,2%
  • fragrance : orange blossom (Gracefruit) 1%
  • cosgard 0,6%
  • colorant jaune et mica or

En respectant toutes les conditions d’hygiène, pesez les fleurs et faites-les infuser 15 minutes dans le lait de riz porté à ébullition. Prévoyez peut-être un peu plus pour compenser les pertes lors de la filtration : pour 100g de produit final, il vous faut 75,2g d’infusion, je pense que je prévoirais 85g de lait de riz et 0,85g de fleurs.

J’ai commencé à utiliser le lait de riz pour tambouiller dans des masques express lorsque je n’ai pas mon stock de cosméto sous la main, parce que c’est ce que je bois au petit-déjeuner, mais je me suis rapidement rendu compte que ma peau l’aime beaucoup. Vous pouvez le remplacer par un autre lait végétal par exemple, mais ça fera moins japonais !

Filtrez et prélevez la quantité d’infusion nécessaire à la recette. Lorsqu’elle aura un peu refroidi (vous ne voulez pas ébouillanter vos actifs n’est-ce pas ?), ajoutez le miel, le MSM, les AHA, l’urée en mélangeant bien à chaque fois, puis la gomme xanthane en pluie tout en mélangeant, pour éviter les grumeaux. Vous pourrez ensuite ajouter la fragrance de votre choix et le conservateur, puis de quoi teinter votre préparation dans les tons dorés pour évoquer la pièce du maneki neko et soigner les détails.

J’ai réalisé un petit échantillon de cette recette pour pouvoir la tester moi-même et je l’aime bien ! Sa texture gélifiée permet de la conditionner en flacon-pompe et rend l’application confortable ; quant aux actifs, ma peau les a déjà validés depuis quelque temps !

Voici la petite fiche explicative qui accompagnait le flacon de Pnixie :Neko no te 2

Et l’étiquette du produit :

Neko no te-étiquette

Pour l’anecdote, il se trouve que je collectionne les maneki neko, si vous cherchez une petite idée cadeau. ^_~ En tout cas, n’hésitez pas à suivre mon blog (onglet « follow » en bas à droite) pour être prévenus lors de la publication des recettes suivantes !

Le swap « Escale au Japon »

みんなさんこんにちは – Minna-san konnichiwa !

Aujourd’hui est enfin venue l’heure de mes articles sur le swap Escale au Japon organisé par Sylviane… en mars, oui mais mieux vaut tard que jamais ! J’étais déjà assez fière d’avoir réussi à gérer la préparation de mon colis en même temps que mes exams (vous savez, ceux que j’ai eu toute l’année en fait). Étudiante en japonais comme vous le savez peut-être, et fan de la culture japonaise, ça aurait été impensable que je ne participe pas !

J’ai reçu un ma-gni-fique colis de la part de Tout Nat’urellement dont j’ai vraiment adoré tout le contenu, ses produits sont géniaux et sentent vraiment super bon. D’ailleurs je vous conseille chaudement d’aller jeter un œil à son article sur le swap et à ses recettes ! Dans ce superbe plateau à bentô fait main, j’ai pu trouver :

Bentô

Quant à moi, j’ai envoyé un colis à Pnixie, qui contenait :

Swap

Les recettes ne vont pas tarder, le temps de vous faire de jolis petits articles… 😉 En attendant, またね – mata ne ! ^o^

L’oeuf démaquillant à l’huile de coco – Swap de printemps

Pour d’autres oeufs à ajouter dans votre panier, c’est par !

Huile coco

Hmm. Alors voilà une recette pour débutants qui va me permettre de rattraper un peu plus vite mon retard dans la mise à jour du blog ! Pour la case « démaquillage à l’huile » de mon layering, j’utilise tout simplement de l’huile de noix de coco, parce que j’adore l’odeur (l’huile fonctionne très bien pour enlever le maquillage, essayez !). J’ai voulu la transformer en œuf et lui éviter de fondre quand il fait trop chaud… Il suffit donc d’utiliser entre 10 et 30% d’acide stéarique selon la température ambiante et la dureté désirée, et de faire fondre l’huile de coco et l’acide stéarique au bain-marie avant de couler le mélange dans des moules (ou des œufs ?) avant de le laisser refroidir. Plus d’acide stéarique = plus dur et plus résistant à la chaleur ! Et c’est tout !

Après-shampooing solide Coco&Cacao – Swap du Printemps

Pour d’autres produits du Swap du Printemps, c’est par !

AS coco&cacao

Recette inspirée de l’après-shampooing solide de Mam’zelle Emie 🙂

Pour un œuf de 60ml :

  • 5 gr de conditionner émulsifier
  • 10 gr d’émulsifiants : j’ai choisi la cire n°3
  • 40 gr de beurre dur : pour moi le beurre de cacao (brut, celui qui sent bon !)
  • 8 gr d’huile végétale : celle de coco
  • 7 gr de jus de citron
  • 5 gouttes de cosgard
  • arômes coco et cacao

On commence par tout faire fondre au bain-marie sauf les ajouts (cosgard et arômes) jusqu’à obtenir un mélange homogène. On continue à mélanger jusqu’à épaississement hors du feu… et chez moi ça n’a jamais voulu prendre ! J’ai touillé 10 minutes et j’en ai eu marre, même après séjour au frigo 5 minutes, 10 minutes, 15 minutes… rien. Il paraît que le mélange peut prendre une texture granuleuse pendant qu’il épaissit, si vous n’avez pas le droit aux mêmes caprices, et que ça s’arrange après homogénéisation. Et puis finalement j’ai ajouté le cosgard et les arômes, j’ai cligné des yeux, et pouf ! le tout était pris d’un coup ! Allez comprendre…

Il s’agit ensuite de verser / faire rentrer le mélange dans un ou plusieurs moules, laisser refroidir (en mettant tout ça au frais si besoin), et démouler ensuite (forcément). Vous allez plus galérer si vous optez pour l’option œuf, mais vous devriez tout de même arriver à fabriquer votre après-shampooing au parfum du blog !

Verdict : J’ai préparé un peu plus de cet après-shampooing pour le tester, et je dois dire que le beurre de cacao brut n’est sans doute pas l’idéal pour cette recette. Le côté plus chocolaté donne un effet granuleux pas des plus réussis… Peut-être qu’avec un beurre plus homogène le résultat serait davantage au rendez-vous ? J’espère que les cheveux d’Izaline ne m’en auront pas trop tenu rigueur !

Le shampooing solide « Dryade » – Swap du Printemps

Pour d’autres produits printaniers, c’est par ici !

Shampooing Dryade

Voici un shampooing aux plantes des sous-bois pour prendre soin de votre chevelure. Solide, bien entendu ! (pour 60ml)

  • SCS : 40% (24ml)
  • SCI : 35% (21ml)
  • Beurre de cacao : 10% (6ml)
  • Eau : 13,5% (8,1ml)
  • Poudre d’ortie : 1,5% (0,9ml)
  • Arôme de violette 1%  (0.6ml)
  • Colorant bleu

Après avoir préparé votre labo comme il se doit, préparez un bain-marie dans lequel vous ferez fondre les tensio-actifs (SCS et SCI), le beurre de cacao et ajouterez l’eau et la poudre d’ortie. Vous pouvez aussi utiliser 15% de macérât d’ortie si vous préférez, j’ai choisi la solution rapide ! Une fois le tout bien fondu (vous pouvez utiliser une fourchette pour écraser les paillettes de tensioactif), retirez votre préparation du feu et ajoutez l’arôme de violette et un peu de colorant, si vous le souhaitez. Transférez la pâte dans un moule-œuf ou dans le moule de votre choix !

Et comme c’est vous, voici mes étiquettes :

Shampooing Dryade étiquette

L’eau de miel à la lavande – Swap du Printemps

Pour ceux qui n’ont pas suivi, un tour par , hop hop hop !

Eau de miel à la lavande

Voici ma version de l’eau de miel, inspirée de la recette de Zaubette (pour 100ml) :

  • 85ml d’hydrolat de lavande
  • 6g de miel
  • 6ml d’aloé vera
  • 2,4g de glycérine
  • 0,6ml de cosgard

Et c’est tout bête ! Il n’y a qu’à mélanger tous vos ingrédients et les mettre dans un spray. Vous pouvez utiliser l’eau de miel après le démaquillage et avant de mettre une crème hydratante… ou bien pour vous rafraîchir lorsqu’il fait chaud !