Crème bonne mine « Okinawa »

こんばんは!Aujourd’hui, on part direction Okinawa pour une crème visage effet bonne mine et légèrement autobronzante ! Pas très japonais ces ingrédients, vous me direz ? C’est normal, c’est parce qu’Okinawa est un archipel un peu à part au Japon qui, pour ce que j’en connais, évoque davantage les plages tropicales que les habituels clichés nippons.

Okinawa-2

Phase aqueuse :

  • Infusion de reine des prés et de calendula : 62,4%
  • Urée : 5%

Phase huileuse :

  • HV camélia (aussi appelée huile de thé vert) et jojoba : 10%
  • Cire n°3 : 8%

Ajouts :

  • Poudre de lait de coco : 8%
  • DHA : 4%
  • Allantoïne : 1%
  • Fragrances (Vahiné GF, Summer, Moorea, Monoï) : 1%
  • Cosgard : 0,6%
  • Oxyde marron et cacao en poudre (pour une crème légèrement teintée)

Commencez comme d’habitude par prendre toutes les précautions d’hygiène. Préparez dans un premier bol votre phase aqueuse (sans l’urée), dans un deuxième votre phase huileuse, et faites-les chauffer au bain-marie. Lorsque l’émulsifiant aura fondu, ajoutez l’urée dans votre phase aqueuse et sortez les bols. Versez votre phase aqueuse dans la phase huileuse et mélangez bien pour émulsionner. Continuez à mélanger jusqu’à ce que votre préparation refroidisse (en dessous de 40°), puis incorporez vos ajouts en mélangeant à chaque fois. Transférez ensuite dans un contenant adapté, vous pouvez maintenant le décorer d’une étiquette comme celle-ci :

Okinawa-étiquette

J’ai dû rajouter un peu de xanthane pour stabiliser l’émulsion (je trouve que j’ai quelques soucis de stabilité avec la cire n°3, je ne sais pas pourquoi) mais je n’ai pas noté la quantité exacte, désolée ! Je n’ai pas testé cette crème moi-même. Pnixie m’a confié qu’elle avait un effet autobronzant plutôt marqué sur elle, ce qui fait qu’elle a préféré l’utiliser pour cela plutôt que pour un usage quotidien sur le visage. Je vous avoue que j’ai été plutôt étonnée, puisque j’ai utilisé une crème bonne mine offerte par ma NSP Lison ❤ et dosée elle aussi à 4% de DHA tous les jours, et jusqu’au fond du pot, sans que l’on distingue plus qu’un léger effet bonne mine sur ma peau blanche de geek. Sans doute que nous réagissons différemment à la DHA toutes les deux ! N’oubliez donc pas de faire un test si vous testez cette crème, comme d’habitude n’est-ce pas pour détecter toute allergie éventuelle, mais aussi en l’occurrence pour pouvoir doser l’effet autobronzant !

Et voici la petite fiche de la crème Okinawa :

Okinawa

A très bientôt pour les prochains articles, n’hésitez pas à suivre mes publications si ça n’est pas déjà le cas ! Passez une bonne soirée, またね~! ^_~

Publicités

Lotion gélifiée « Neko no Te »

おはよう (ohayô)!Aujourd’hui, je vais commencer par vous présenter une recette préparée spécialement pour le layering de Pnixie que je vous ai présenté ici.

Pnixie a une peau mixte qui a tendance aux imperfections, mais qui a aussi tendance à s’assécher facilement. J’ai donc ressorti la recette de l’eau de miel de Zaubette, que j’ai cette fois-ci mixée avec la lotion gélifiée façon Gokujûn (un classique de la cosmétique japonaise) de Biotytille, et comme j’ai moi aussi besoin d’actifs hydratants et purifiants, j’y ai rajouté mes actifs fétiches.

Neko no te 3

  • infusion de reine des prés et de calendula à 1% dans du lait de riz : 75,2%
  • miel 10%
  • MSM 5%
  • AHA 3%
  • urée 5%
  • gomme xanthane 0,2%
  • fragrance : orange blossom (Gracefruit) 1%
  • cosgard 0,6%
  • colorant jaune et mica or

En respectant toutes les conditions d’hygiène, pesez les fleurs et faites-les infuser 15 minutes dans le lait de riz porté à ébullition. Prévoyez peut-être un peu plus pour compenser les pertes lors de la filtration : pour 100g de produit final, il vous faut 75,2g d’infusion, je pense que je prévoirais 85g de lait de riz et 0,85g de fleurs.

J’ai commencé à utiliser le lait de riz pour tambouiller dans des masques express lorsque je n’ai pas mon stock de cosméto sous la main, parce que c’est ce que je bois au petit-déjeuner, mais je me suis rapidement rendu compte que ma peau l’aime beaucoup. Vous pouvez le remplacer par un autre lait végétal par exemple, mais ça fera moins japonais !

Filtrez et prélevez la quantité d’infusion nécessaire à la recette. Lorsqu’elle aura un peu refroidi (vous ne voulez pas ébouillanter vos actifs n’est-ce pas ?), ajoutez le miel, le MSM, les AHA, l’urée en mélangeant bien à chaque fois, puis la gomme xanthane en pluie tout en mélangeant, pour éviter les grumeaux. Vous pourrez ensuite ajouter la fragrance de votre choix et le conservateur, puis de quoi teinter votre préparation dans les tons dorés pour évoquer la pièce du maneki neko et soigner les détails.

J’ai réalisé un petit échantillon de cette recette pour pouvoir la tester moi-même et je l’aime bien ! Sa texture gélifiée permet de la conditionner en flacon-pompe et rend l’application confortable ; quant aux actifs, ma peau les a déjà validés depuis quelque temps !

Voici la petite fiche explicative qui accompagnait le flacon de Pnixie :Neko no te 2

Et l’étiquette du produit :

Neko no te-étiquette

Pour l’anecdote, il se trouve que je collectionne les maneki neko, si vous cherchez une petite idée cadeau. ^_~ En tout cas, n’hésitez pas à suivre mon blog (onglet « follow » en bas à droite) pour être prévenus lors de la publication des recettes suivantes !

Shine On : Gelée brillance et hydratation pour les cheveux

Bonjour amis lecteurs ! Vous avez vu ma productivité folle ces derniers temps ? Profitez, on ne sait pas combien de temps ça va durer… :p

En me renseignant sur le henné et les colorations végétales, j’en suis aussi arrivée à me renseigner sur tout ce qui concerne le soin des cheveux. Jusque là, je me disais simplement « mes cheveux font n’importe quoi » et je ne cherchais pas plus loin… Avouez que des cheveux qui n’aiment pas les soins, les après-shampooings et pire que tout, les bains d’huile, mais qui sont heureux quand ils crament au soleil, qui aiment les bains d’eau au chlore et plus encore d’eau de mer, et qui apprécient la douce chaleur des appareils à boucler les cheveux, c’est assez peu courant.

En fait, j’ai refait le fameux test de porosité des cheveux (que vous trouverez notamment chez Caly et chez Aurélia) avec des cheveux récupérés sur ma brosse, sans tricher : on résiste à la tentation d’enfoncer la mèche dans l’eau parce que ça ne va pas assez vite… Et pour cause, puisque mes cheveux ne coulent pas, pendant vraiment très longtemps. J’ai tenu combien de temps avant de m’impatienter… une demi-heure ? Même que j’ai quand même essayé d’enfoncer les cheveux au fond de l’eau pour voir, ils sont remontés. Verdict : mes cheveux sont vraiment très peu poreux !

J’ai donc abandonné de gaieté de cœur tout ce qui est rinçage à l’eau froide pour resserrer les écailles et bains d’huile qui ne pénètrent pas dans mes cheveux (bon, ça je réessaierai peut-être, en adaptant), et j’ai recherché des soins qui privilégient l’hydratation à la nutrition. Si vous avez vous aussi les cheveux peu poreux, vous pourrez également trouver un certain nombre de conseils pour trouver votre routine capillaire idéale chez Madin Beauty – je ne vous cache pas que je ne suis pas encore arrivée à ce stade-là, mais je m’accroche !

Donc, pendant que j’étais en pleine recherche de formules hydratantes, j’ai lu certains avis élogieux sur le soin Shine On d’une grande marque de produits bio pour cheveux. Je ne l’ai pas testé, notamment en raison de son prix, mais j’ai trouvé la composition qui m’a inspirée et que j’ai adaptée… Et j’ai gardé le nom parce qu’il me plaisait bien, mais je n’aurais peut-être pas dû d’ailleurs vu qu’il me met à chaque fois une chanson de James Blunt en tête :p

Shine On

Voici donc la recette de ma gelée hydratante Shine On :

  • infusion de calendula et camomille (à 1%) : 68,4%
  • gel d’aloé vera : 5%
  • glycérine : 5%
  • silicone végétal (ou substitut) : 5%
  • phytokératine : 5%
  • squalane : 3%
  • HV chanvre : 2%
  • BV mangue : 2%
  • gomme xanthane : 2%
  • carraghénane : 1%
  • fragrance (« Like me all over« ) : 1%
  • cosgard : 0,6%

Merci à Charlie et Catherine pour la camomille ! ^_^ Sauf précision contraire, vous pourrez trouver les autres ingrédients chez Aroma-zone mon fournisseur fétiche.

Et hop, un petit rappel des précautions d’hygiène 😉 Faites tout d’abord infuser vos plantes un quart d’heure dans de l’eau bouillante : 1g de fleurs pour 100g d’eau (encore une fois, ne prévoyez pas pile la quantité d’eau nécessaire à la recette, voyez large) et filtrez.

Rajoutez vos gélifiants (xanthane et carraghénane) en pluie tout en mélangeant bien pour éviter les grumeaux et obtenir un gel homogène. Ajoutez ensuite à votre gel celui d’aloé vera, la glycérine, le silicone végétal, la phytokératine, le squalane, l’huile de chanvre, le beurre de mangue préalablement fondu, la fragrance et enfin le cosgard en mélangeant bien entre chaque ingrédient. Mettez en pot et décorez d’une jolie étiquette : je suis sympa, je vous la fournis 🙂

  Etiquette 1

Etiquette 2

Étiquettes inspirées par les graphismes du jeu Sushi Cat (le 2, d’ailleurs) que je vous conseille – attention, c’est addictif ^_^ Elles sont à la taille des pots de 100ml des beurres Aroma-Zone, ce qui fait beaucoup de produit vu la quantité utilisée, mais libre à vous de les redimensionner.

La première fois que j’ai testé ce soin, j’ai eu la main un peu lourde et je l’ai appliqué sur cheveux secs : ça m’a donné un effet cartonné qui m’a fait crier (argh, tout ce pot de produit fait pour rien !) mais il a quand même fini par être absorbé au bout d’un moment et j’ai éliminé l’effet cartonné en brossant. Je vous conseille donc de l’appliquer plutôt sur cheveux humides avant de les coiffer pour éviter ça, et une très petite quantité suffira pour toute votre chevelure, c’est un produit économique ! Il vous laissera les cheveux tout doux, hydratés et brillants. En plus, ils sentiront super bons… ^_^

Produit aussi testé et validée par ma NSP Lison qui l’adore ! Merci Lison ❤