Test AZ – Hydrolat d’hélichryse italienne de Provence bio

Bonjour à tous ! Me voici de retour pour vous présenter un (relativement) nouveau produit disponible chez Aroma-Zone. Relativement parce que j’ai pris le temps de bien le tester pour que vous puissiez vous faire un avis !

Hydrolat d'hélichryse italienne de Provence bio

Il y a quelque temps donc, Aroma-Zone m’a contactée pour me proposer de tester leur nouvel hydrolat d’hélichryse. Je me suis précipitée pour leur dire « ouiiii, envoyez-moi de l’hélichryse !!! » tout en me demandant s’ils avaient eu accès à ma webcam d’une manière ou d’une autre, puisque l’hélichryse est réputée pour son action anti-cernes et que j’ai toujours été bien gâtée en la matière !

Mais voici pour quoi vous pourrez aussi l’utiliser :

  • Activateur de la circulation au niveau cutané, il diminue la dilatation des vaisseaux et atténue les rougeurs et les cernes.
  • Anti-inflammatoire cutané, il apaise les petites irritations et rougeurs de la peau.
  • Cicatrisant, il favorise la régénération des cellules.
  • Astringent, il tonifie et raffermit les tissus.
  • Il aide à atténuer les hématomes.
  • Purificateur sanguin et activateur du pancréas et de la vésicule biliaire, il aide à évacuer les toxines.
  • Activateur lymphatique et circulatoire, il contribue à lutter contre les troubles circulatoires et la rétention d’eau.
  • Mucolytique, il fluidifie le mucus et aide à dégager les voies respiratoires en cas de sinusite ou d’allergies.

Comme je suis donc née avec des cernes dont je cherche depuis longtemps à me débarrasser, c’est bien évidemment l’efficacité de l’hélichryse dans ce domaine que j’ai voulu tester. J’ai décidé de l’intégrer à ma routine visage à raison de deux pschitts matin et soir avant ma lotion habituelle. J’avais un moment envisagé de prélever mon hydrolat au frigo à chaque fois pour un effet froid ajouté, mais j’ai tendance à oublier ce que je n’ai pas sous les yeux (pourtant, les cernes… ^^) donc j’en ai rempli un petit vaporisateur avec 0,6% de Cosgard pour pouvoir le ranger avec les autres cosmétiques.

Première (heureuse) constatation : ça sent bon ! J’ai déjà eu affaire à l’huile essentielle d’hélichryse qui m’avait laissé un souvenir olfactif assez marquant, dans le mauvais sens du terme, alors j’ai été agréablement surprise de ne pas retrouver sa signature.

Pour ce qui est de l’efficacité, je vous laisse tout simplement juger avec mon avant/après longue durée :

Début de l’expérience

Après un mois

Après un mois et demi

Après deux mois et demi

Et donc côte-à-côte : on voit bien que mes cernes sont beaucoup moins foncés et marqués qu’avant ! 😀

 

Autant vous dire que je vais garder précieusement l’hélichryse dans ma routine ! Peut-être que je pourrais aussi l’intégrer dans un soin plus avancé avec d’autres actifs anti-cernes comme l’extrait de petit houx… Mais en tout cas je valide complètement l’hydrolat d’hélichryse et je remercie Aroma-Zone pour cette découverte ! ^_^

Publicités

Test AZ : masque capillaire – Après-shampooing « Old Bombay »

Bonjour à tous ! Ça fait longtemps, je suis sûre que je vous ai manqué… Quoi qu’il en soit, aujourd’hui j’aimerais vous présenter un produit que j’ai testé il y a déjà pas mal de temps, mais que je continue à utiliser et qui fait désormais partie de mes indispensables Aroma-Zone. Il s’agit de la…

Masque capillaire bio !

C’est un produit très polyvalent qu’on peut utiliser comme masque avant ou après-shampooing, comme après-shampooing, comme soin capillaire sans rinçage ou autres soins. Il a évidemment une composition irréprochable notamment à base d’huiles de jojoba et de ricin, de beurre de karité et d’hydrolat de romarin, et Aroma-Zone propose de le personnaliser à base des fragrances, actifs ou huiles essentielles de son choix, avec toute une liste de possibilités que vous retrouverez sur sa fiche.

Dans un premier temps, j’ai testé cette base toute seule pour me faire une idée. Je ne vous cache pas qu’avec mes cheveux à tendance grasse j’avais quelques appréhensions en lisant toutes ces huiles dans la composition et cette mention « même pour les cuirs chevelus les plus secs » : jusque là le seul après-shampooing que mes cheveux appréciaient vraiment ne contenait tout simplement pas d’huile… J’ai donc tartiné mes cheveux de base capillaire après mon shampooing et laissé agir un peu avant de rincer. Hé bien j’ai été agréablement surprise ! Non seulement elle se rince bien et ne laisse pas les cheveux gras, mais en plus, elle rend les cheveux tout légers, tout doux et volumineux (oui, même les miens). J’ai aussi l’impression qu’elle les rend un peu plus lumineux – mais pas d’inquiétude, vous n’allez pas finir blonde, et j’ai retrouvé ma couleur habituelle après un shampooing sans base ! Dommage :p

Je l’ai aussi testée occasionnellement en crème sans rinçage sur les pointes, et pas non plus d’effet gras à déplorer. Je n’ai pas encore eu le courage d’essayer sur toute la chevelure donc c’est quand même moins bluffant.

Deux points noirs cependant : je ne suis pas fan de la texture très épaisse façon guacamole, et encore moins de l’odeur de romarin. Mais comme j’ai adoré le rendu… J’ai choisi de tester la base capillaire non pas comme base, mais comme « actif » en l’incorporant à ma recette d’après-shampooing fétiche (dont, honte à moi, je ne vous avais pas encore parlé) inspiré de la recette de Cosmeticious que vous pourrez retrouver ici. Au passage allez jeter un oeil à ses autres recettes, elles sont très gourmandes et m’inspirent souvent !

Voici tout d’abord la recette de l’après-shampooing façon Cosmeticious (que vous pouvez aussi utiliser seul, mais on s’éloigne du test de la base capillaire là) :

PHASE PRINCIPALE

  • Lait de riz : 60%
  • Hydrolat de cèdre : 14,5%
  • Olivem 1000 : 8%
  • Conditionner Emulsifier : 4%
  • Glycérine : 2,75%*
  • Acide lactique : 1,5%

AJOUTS

  • Provitamine B5 : 1,5%
  • Fragrance : 1% (mélange oriental, cannelle, encens)
  • Urée : 5%
  • Inuline : 0,75%*
  • Cosgard : 0,6%

Mon inuline s’étant entièrement agglomérée au fond de son pot, j’ai réussi à la rattraper en la diluant avec la même quantité de glycérine, ce qui me donne une pâte épaisse mais que je peux malgré tout incorporer à mes recettes. J’ai donc en fait mis 2% de glycérine et 1,5% de « glynuline » !

Je vous renvoie chez Cosmeticious pour la marche à suivre. On a donc ici une texture beaucoup plus fluide à laquelle je suis plus habituée, et pour aller avec l’hydrolat de cèdre, un mélange de fragrances orientales.

Base AS

Et maintenant, un peu d’attention pour la formule finale, ça devient compliqué :p

AS Old Bombay

Après-shampooing « Old Bombay » :

  • après-shampooing façon Cosmeticious : 66,6% (2/3 quoi)
  • base capillaire AZ : 33,4% (1/3)

Mélange ASY’a qu’à bien mélanger. C’était difficile hein ? ^^

AS

Et mettre en pot. Voilà.

AS en pot

Comme vous pouvez le voir, j’ai obtenu une texture crémeuse, toujours un peu épaisse mais beaucoup plus à mon goût. Et j’aime beaucoup le parfum de l’après-shampooing final ! Une fois testé sous la douche, les propriétés adoucissantes-allégeantes-voluminantes-illuminantes de la base AZ sont toujours là. Tous ses avantages sans ses « inconvénients », c’est une formule que je referai forcément ! Je me suis déjà acheté un pot de 200ml de base AZ pour compléter mon petit pot de test, et si vous aussi vous avez un coup de coeur, sachez qu’elle existe aussi en 500ml pour un usage intensif !

Merci à Aroma-Zone pour ce test très concluant ❤

Old Bombay