Test AZ : l’huile de pracaxi – Blob à lèvres hydratant

Bonjour les lecteurs !

Vous êtes inquiets avec un titre pareil, hein ? Une source anonyme mais qui se reconnaîtra néanmoins m’a suggéré que ça serait plus original que de parler de gelée à lèvres, et visiblement, je l’ai écoutée. Quant à savoir si c’est plus vendeur…! :p

Voici, en tout cas, une nouvelle recette qui utilise l‘huile de pracaxi que j’ai reçue en test de la part d’AromaZone. Comme vous avez pu le lire dans mon premier article à son sujet, j’ai découvert que j’aimais beaucoup l’effet de cette huile sur les lèvres. Ayant particulièrement apprécié ma crème à lèvres l’hiver dernier, puisque je n’ai pas eu de grosse attaque de gerçures, j’en ai refait une fournée dernièrement mais je l’ai trouvée moins nourrissante, ayant remplacé l’huile d’abyssinie par du caprylis. Il faut aussi que j’avoue que je suis assez fan des encres à lèvres qui ont assez tendance à dessécher et à rendre moche sur des lèvres gercées, et que j’en ai acheté de nouvelles qu’il faut bien que je teste ; en plus, je me mordille les lèvres pendant mes exams, et le retour du froid n’arrange rien.

Tout ça pour dire que je réfléchissais à une nouvelle solution pour contrer les lèvres gercées. J’aime bien l’huile de pracaxi pure donc, mais elle laisse quand même un petit film sur les lèvres, et puis c’est pas pratique en hiver (oui, j’anticipe) de compter sur une huile toute solidifiée. Je l’utiliserai pure en « masque » de temps en temps, mais pour tous les jours, j’en suis venue à formuler une…

Gelée à lèvres hydratante !

Blob noisette

  • « Silimauve » 38.5%
  • Gel d’aloé vera 38.5%
  • Gomme xanthane 0.3%
  • HV pracaxi 10%
  • Urée 10%
  • Acide hyaluronique 0.1%
  • « CHI » (Complexe hydratation intense) 1%
  • Arôme noisette 1%
  • Cosgard 0.6%

J’en ai préparé 10g, ce qui correspond tout pile au petit pot bulle rose (6ml) d’AromaZone.

Avant tout, un petit rappel des précautions d’hygiène

Commencez par préparer votre « silimauve » : c’est un gel inspiré du silicone végétal de Caly, avec une infusion de fleurs de mauve à la place de l’eau et un nom sympa :p Pour ma part, j’en ai préparé environ 50g même s’il m’en a fallu beaucoup moins dans cette recette : j’ai fait bouillir 50g (soit 50ml) d’eau que j’ai versée sur 0,5g de fleurs et j’ai rajouté 0,2g de carraghénane (avant filtration, je trouve que ça évite d’éventuels grumeaux), bien mélangé, et filtré après 15 minutes d’infusion. Une fois le mélange refroidi, j’ai ajouté 0,5g de Cosgard, pour pouvoir conserver le surplus de « silimauve » et l’utiliser dans mes prochaines tambouilles.

Passons donc à la réalisation de la recette proprement dite. Rien de très compliqué.

Prélevez la quantité nécessaire de « silimauve », et ajoutez-y l’urée en mélangeant pour bien la dissoudre. Rajoutez le gel d’aloé vera, et ajoutez à votre mélange la gomme xanthane en remuant bien pour éviter les grumeaux. Ajoutez l’huile de pracaxi à votre gel, puis les actifs, l’arôme et finalement le conservateur. Mettez en pot… Et voilà !

Blob

Résultat : un soin pour les lèvres à la texture originale, avec un agréable goût de noisette, et qui fond sur les lèvres pour une absorption super rapide. Je l’utilise plusieurs fois par jour, et mes lèvres vont de mieux en mieux !

Restez connectés et retrouvez-moi très vite pour une nouvelle recette autour de l’huile de pracaxi ^_~

Publicités

Crème bonne mine « Okinawa »

こんばんは!Aujourd’hui, on part direction Okinawa pour une crème visage effet bonne mine et légèrement autobronzante ! Pas très japonais ces ingrédients, vous me direz ? C’est normal, c’est parce qu’Okinawa est un archipel un peu à part au Japon qui, pour ce que j’en connais, évoque davantage les plages tropicales que les habituels clichés nippons.

Okinawa-2

Phase aqueuse :

  • Infusion de reine des prés et de calendula : 62,4%
  • Urée : 5%

Phase huileuse :

  • HV camélia (aussi appelée huile de thé vert) et jojoba : 10%
  • Cire n°3 : 8%

Ajouts :

  • Poudre de lait de coco : 8%
  • DHA : 4%
  • Allantoïne : 1%
  • Fragrances (Vahiné GF, Summer, Moorea, Monoï) : 1%
  • Cosgard : 0,6%
  • Oxyde marron et cacao en poudre (pour une crème légèrement teintée)

Commencez comme d’habitude par prendre toutes les précautions d’hygiène. Préparez dans un premier bol votre phase aqueuse (sans l’urée), dans un deuxième votre phase huileuse, et faites-les chauffer au bain-marie. Lorsque l’émulsifiant aura fondu, ajoutez l’urée dans votre phase aqueuse et sortez les bols. Versez votre phase aqueuse dans la phase huileuse et mélangez bien pour émulsionner. Continuez à mélanger jusqu’à ce que votre préparation refroidisse (en dessous de 40°), puis incorporez vos ajouts en mélangeant à chaque fois. Transférez ensuite dans un contenant adapté, vous pouvez maintenant le décorer d’une étiquette comme celle-ci :

Okinawa-étiquette

J’ai dû rajouter un peu de xanthane pour stabiliser l’émulsion (je trouve que j’ai quelques soucis de stabilité avec la cire n°3, je ne sais pas pourquoi) mais je n’ai pas noté la quantité exacte, désolée ! Je n’ai pas testé cette crème moi-même. Pnixie m’a confié qu’elle avait un effet autobronzant plutôt marqué sur elle, ce qui fait qu’elle a préféré l’utiliser pour cela plutôt que pour un usage quotidien sur le visage. Je vous avoue que j’ai été plutôt étonnée, puisque j’ai utilisé une crème bonne mine offerte par ma NSP Lison ❤ et dosée elle aussi à 4% de DHA tous les jours, et jusqu’au fond du pot, sans que l’on distingue plus qu’un léger effet bonne mine sur ma peau blanche de geek. Sans doute que nous réagissons différemment à la DHA toutes les deux ! N’oubliez donc pas de faire un test si vous testez cette crème, comme d’habitude n’est-ce pas pour détecter toute allergie éventuelle, mais aussi en l’occurrence pour pouvoir doser l’effet autobronzant !

Et voici la petite fiche de la crème Okinawa :

Okinawa

A très bientôt pour les prochains articles, n’hésitez pas à suivre mes publications si ça n’est pas déjà le cas ! Passez une bonne soirée, またね~! ^_~

Lotion gélifiée « Neko no Te »

おはよう (ohayô)!Aujourd’hui, je vais commencer par vous présenter une recette préparée spécialement pour le layering de Pnixie que je vous ai présenté ici.

Pnixie a une peau mixte qui a tendance aux imperfections, mais qui a aussi tendance à s’assécher facilement. J’ai donc ressorti la recette de l’eau de miel de Zaubette, que j’ai cette fois-ci mixée avec la lotion gélifiée façon Gokujûn (un classique de la cosmétique japonaise) de Biotytille, et comme j’ai moi aussi besoin d’actifs hydratants et purifiants, j’y ai rajouté mes actifs fétiches.

Neko no te 3

  • infusion de reine des prés et de calendula à 1% dans du lait de riz : 75,2%
  • miel 10%
  • MSM 5%
  • AHA 3%
  • urée 5%
  • gomme xanthane 0,2%
  • fragrance : orange blossom (Gracefruit) 1%
  • cosgard 0,6%
  • colorant jaune et mica or

En respectant toutes les conditions d’hygiène, pesez les fleurs et faites-les infuser 15 minutes dans le lait de riz porté à ébullition. Prévoyez peut-être un peu plus pour compenser les pertes lors de la filtration : pour 100g de produit final, il vous faut 75,2g d’infusion, je pense que je prévoirais 85g de lait de riz et 0,85g de fleurs.

J’ai commencé à utiliser le lait de riz pour tambouiller dans des masques express lorsque je n’ai pas mon stock de cosméto sous la main, parce que c’est ce que je bois au petit-déjeuner, mais je me suis rapidement rendu compte que ma peau l’aime beaucoup. Vous pouvez le remplacer par un autre lait végétal par exemple, mais ça fera moins japonais !

Filtrez et prélevez la quantité d’infusion nécessaire à la recette. Lorsqu’elle aura un peu refroidi (vous ne voulez pas ébouillanter vos actifs n’est-ce pas ?), ajoutez le miel, le MSM, les AHA, l’urée en mélangeant bien à chaque fois, puis la gomme xanthane en pluie tout en mélangeant, pour éviter les grumeaux. Vous pourrez ensuite ajouter la fragrance de votre choix et le conservateur, puis de quoi teinter votre préparation dans les tons dorés pour évoquer la pièce du maneki neko et soigner les détails.

J’ai réalisé un petit échantillon de cette recette pour pouvoir la tester moi-même et je l’aime bien ! Sa texture gélifiée permet de la conditionner en flacon-pompe et rend l’application confortable ; quant aux actifs, ma peau les a déjà validés depuis quelque temps !

Voici la petite fiche explicative qui accompagnait le flacon de Pnixie :Neko no te 2

Et l’étiquette du produit :

Neko no te-étiquette

Pour l’anecdote, il se trouve que je collectionne les maneki neko, si vous cherchez une petite idée cadeau. ^_~ En tout cas, n’hésitez pas à suivre mon blog (onglet « follow » en bas à droite) pour être prévenus lors de la publication des recettes suivantes !

Test AZ : l’acide salicylique – Lotion Cherry Splash

Très chers lecteurs,

Je suis heureuse de vous présenter le premier de mes tests en tant que Fée AZ ! J’ai pu choisir deux actifs parmi les derniers mis en ligne dans la boutique, et j’ai jeté mon dévolu sur l’acide salicylique et le guarana. Ce qui ne m’a pas empêchée de mettre plusieurs autres actifs dans mon panier lors de ma dernière commande, parce que j’ai eu du mal à choisir ! Je vous propose donc tout d’abord une recette avec l’acide salicylique, et la recette avec le guarana suivra très vite.

Acide salicylique

Vous pourrez le trouver ici, avec sa fiche : il s’agit d’un actif…

  • Antibactérien : des études in-vitro montrent les propriétés antimicrobiennes de l’acide salicylique contenu dans l’écorce de Saule, notamment contre les microorganismes impliqués dans la formation de l’acné (Propionibacterium acnes, Staphylococcus aureus).
  • Anti-inflammatoire et anti-acné : diminue les symptômes liés à l’inflammation. L’acide salicylique intervient dans la cascade de l’acide arachidonique, un acide gras précurseur de la formation des prostaglandines E2, molécules ayant des effets inflammatoires et douloureux.
  • Lissant et régénérant : puissant agent kératolytique, effet « peeling » doux. L’acide salicylique stimule le renouvellement cellulaire, améliorant ainsi l’aspect général de la peau. Il atténue les lésions laissées par l’acné et les taches pigmentaires, lisse les rides, ridules et irrégularités cutanées.
  • Qui permet de diminuer les rugosités et prévenir les callosités, lisse et adoucit la peau
  • Anti-pelliculaire  de par ses effets kératolytique (facilite l’élimination des squames) et antibactérien (purifie le cuir chevelu)
  • Antibactérien puissant
  • Booster de conservation en association avec d’autres conservateurs, comme le Leucidal, l’Extrait de pépins de pamplemousse, le Complexe Benzoate & Sorbate

Étant donné qu’Aroma-Zone m’a contactée pour ce test pendant mes examens de fin d’année, et que les examens, ça me donne des boutons, au propre comme au figuré, j’ai tout de suite sauté sur l’acide salicylique, que je lorgnais d’ailleurs depuis un certain temps dans d’autres boutiques où je ne commande pas. Je suis très contente qu’il soit maintenant disponible chez eux ! J’ai choisi de tester cet actif dans un croisement de deux de mes recettes fétiches : l’eau de miel de Zaubette et le spray hydratant de Cosmeticious…

Voici donc la recette de ma lotion visage hydratante et purifiante, le Cherry Splash !

C’est une recette vraiment facile à réaliser : vous n’avez qu’à ajouter les différents ingrédients en mélangeant bien à chaque fois (en respectant les précautions d’hygiène) ! Ma lotion a un pH de 5, ce qui est parfait pour que les AHA fassent leur boulot. Pensez à tester votre produit avant de l’utiliser, des fois que vous ne le supportiez pas !

Cherry Splash

Je viens juste de faire cette recette, je ne peux donc pas encore vous donner d’avis sur le long terme (notamment pour le côté purifiant), mais je peux déjà vous dire que ce spray est très agréable à utiliser. Une odeur délicieuse, mais aussi un effet hydratant très clair et une peau nette et toute douce… J’adore ! Je pense que cette formule va vite faire partie de mes indispensables 🙂

N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de cette recette, et à très bientôt pour la recette au guarana ! ^_~