Test AZ : fragrance Cocosun – Shampooing solide Luciole

Vous qui ne jurez que par les ingrédients naturels, les recettes « slow » et les produits classiques… Tremblez ! Les autres, venez, on va s’marrer ^_^

Cet été, l’équipe Aroma-Zone, ignorant tout de l’usage que j’allais en faire, m’a gentiment laissée choisir parmi leurs dernières fragrances celle qui me tentait le plus. J’ai sélectionné la fragrance Cocosun : un parfum de fin d’été selon moi, sur une base de lait de coco sucré : j’aime beaucoup. J’ai beau collectionner les fragrances, je ne suis malgré tout pas très douée pour les décrire, alors écoutons l’expert AZ :

  • Note de tête : blanche et crémeuse aux très doux accords lactés
  • Note de cœur : lait et pulpe de coco, réchauffée par un caramel gourmand
  • Note de fond : vanille solaire addictive, enveloppée de légers accords boisés

Fragrance Cocosun

J’ai voulu l’utiliser dans un shampooing solide du même style que mon Schtroumpf bricoleur, mais il fallait qu’il évoque l’été. D’où la luciole. Et une luciole, ça brille. D’où une recette en fait très adaptée à cette période d’Halloween où j’écris ! 😀 Voici la recette, oui je fais encore durer le suspense pour les photos…

Phase n°1 :

  • 30% SCS
  • 15% SCI
  • 10% SLSA
  • 5% Sodium Lauroyl Sarcosinate
  • 8% « silimauve » *
  • 8% HV coco

Ajouts :

  • 20% sel fin
  • 2% inuline
  • 2% fragrance Cocosun
  • pigment phosphorescent **

* Le « silimauve » est une préparation personnelle qui s’inspire du silicone végétal de Caly et composée de 0,4% de carraghénane pour 99% d’infusion de mauve et 0,6% de Cosgard.

** J’ai trouvé ce pigment chez TKB (« nite glow ») mais vous pouvez aussi en trouver chez Aromat’Easy. Pour 100g de shampooing solide (soit deux lucioles), j’en ai utilisé ici une cuillère à café. Ce pigment brille dans la nuit après avoir été exposé quelque temps à la lumière (pour maximiser l’effet, laissez-le sous une lampe)… et pour avoir testé avec ma NSP, vous pouvez aussi vous en servir pour faire de chouettes peintures de guerre 😀

Pigment phosphorescent

Le mode opératoire, c’est le même que pour le Schtroumpf bricoleur. Et puis à force de lire mes recettes, vous devez bien savoir réaliser un shampooing solide non ? 😉

Voici quand même la réalisation en quelques photos. Parce que c’est plus fun que pour un shampooing classique ^^

JourJour…

NuitNuit !

Lucioles day

Les lucioles tout juste démoulées. Pour une raison qui m’échappe encore, de blanches, elles sont rapidement devenues roses, puis définitivement brun clair à la fin de la soirée… J’ai déjà eu ce phénomène sur un autre shampooing solide, et les seuls ingrédients en commun sont le SCS, le SCI et la carraghénane. Affaire à suivre :p

Lucioles nightEt les lucioles, by night. Elles sont belles non ? 😀

Le shampooing est à peu près le même que le Schtroumpf bricoleur qui m’a bien plu, donc pas grand-chose de révolutionnaire ! Pas de casse à déplorer cette fois-ci, rendu toujours très chouette, et j’aime beaucoup cette fragrance que l’on remarque bien sous la douche. Je ne peux pas vous dire si l’odeur reste sur les cheveux parce que j’utilise un après-shampooing parfumé lui aussi, mais il ne tient qu’à vous de tester…

Et cela va sans dire : oui, vous pourrez vous laver les cheveux dans le noir, mais non, vous n’aurez pas les cheveux phosphorescents après avoir utilisé ces lucioles. J’ai vérifié. Trouvez autre chose pour votre costume d’Halloween 🙂

Publicités

Le kit « layering » de voyage

Bon, j’ai mis layering dans le titre parce que ça parlera à plus de monde, mais moi je suis étudiante en japonais et il semblerait qu’au Japon, layering ça ne renvoie pas à grand-chose en rapport avec la cosmétique ! Pour faire classe je parlerais bien de Nihon-teki keishôhin (日本的化粧品) mais vous n’allez pas retenir. Donc à vous de voir comment vous voulez appeler cette technique, layering, millefeuille ou 日本的化粧品 !

Dans tous les cas, il s’agit bien d’un programme de soins inspiré par celui des Japonaises, j’me suis renseignée ! Ça consiste à utiliser une série de soins pour le visage matin et soir, chacun ayant sa propre utilité. Cette technique étant à la mode et expliquée un peu partout, vous avez le choix mais je vais vous conduire chez Zaubette qui a écrit tout un très bon article sur le layering ! Ben oui je ne vais pas répéter ce qu’elle a très bien expliqué, sinon c’est pas comme ça que je vais avancer mes articles.

Parce qu’en fait, je voulais vous présenter ma dernière trouvaille en matière de layering, ou comment éviter de partir en vacances avec une trousse de toilette qui pèse 5 kilos : le kit de layering spécial voyage !

Millefeuille fluo

Bon, je ne suis pas partie en vacances cet été en fait, donc je n’ai pas eu de soucis de trousse de toilette, mais si là, tout de suite, on m’apprenait que j’ai gagné un voyage aux Seychelles, hé ben je serais prête :p

Pour ce kit, j’ai utilisé deux lots de pots empilables de 10ml de chez Aroma-Zone (ils les ont aussi en couleur, mais j’ai préféré m’amuser à colorer directement les produits, au grand dam de l’homme de la maison d’ailleurs). Voyons en détail ce qu’il y a dans cet arc-en-ciel de produits…

  • Un démaquillant huileux à la noix de coco (pour le soir) : inspiré de celui de Zaubette, c’est un démaquillant vraiment tout simple et qui sent merveilleusement bon ! 80% d’huile de coco et 20% de gélisucre, et hop ! Un démaquillant super efficace même contre le mascara waterproof, j’adore !
    Huile démaquillante
  • Un nettoyant visage tout rose : rien de très original ici, juste le reste de mon échantillon de nettoyant pseudo-solide du swap de printemps, dilué pour le rendre crémeux, et coloré, comme vous vous en seriez sans doute déjà rendu compte. Le prochain sera inspiré de la gelée nettoyante des Cosmétiques de Lilith que je vous conseille, ayant eu la chance de la tester !

Nettoyant visage

  • Une gelée de miel : c’est ce à quoi j’ai réfléchi le plus longtemps, comment inclure ma lotion dans ces petits pots ? Finalement j’ai eu l’idée de réaliser une version gélifiée de mon eau de miel à la lavande, en ajoutant 1% de carraghénane (et du colorant). Pour la petite histoire, Lison et moi avons eu à peu près la même idée au même moment, mais nos deux versions de gelée de miel n’ont en fait rien à voir ! Vous pouvez quand même aller voir la sienne, je vous autorise 😉

    Note sur cette gelée : j’adore sa consistance, c’est une gelée mais on a l’impression de retrouver une lotion liquide quand on l’applique ! N’empêche qu’avec une texture de confiture pareille on s’attend à tomber sur une odeur de fruits jaunes, pas de lavande… Je pense que la prochaine sera à la pêche ou à l’abricot 🙂

    Gelée de miel

  • Un sérum à l’aloé vera : je n’utilise habituellement pas de sérum dans ma routine, parce que je ne sais pas quoi mettre dedans après avoir mis plein d’actifs dans la lotion. Mais j’avais 6 pots sous la main ! J’ai donc opté pour une recette toute simple : 84% de gel d’aloé vera, 1% de glycérine, 10% de miel, 5% d’arrow root (et du colorant). J’aime bien en fait, de quoi me faire réfléchir à utiliser ce genre de sérum à chaque fois…

Sérum

  • Une crème de jour « express » à la poire : je n’aurais pas pensé à cet arôme sans avoir été inspirée par le vert que j’avais prévu, ça aurait été dommage ! J’ai utilisé le lait végétal AZ comme base (à 63 %), ajouté de l’aloé vera (31 %), 5% de MSM, 1% d’extrait aromatique de poire et du colorant vert. Bilan, une crème légère et très parfumée, mmm !

Crème jour

  • Une crème de nuit « express » : je suis aussi partie d’une base de 86% de lait AZ (je ne vous avais pas dit que j’ai fini cette tambouille à minuit, ça explique le choix des crèmes « express » ^^), à laquelle j’ai rajouté 5% d’urée diluée dans 3% d’hydrolat de lavande, 5% d’acides de fruits, et 1% d’absolue de benjoin. Benjoin-lavande, il fallait y penser mais le résultat me plaît beaucoup !

Crème nuit

  • Et je finis mes soins avec une pointe de crème pour les lèvres. Elle n’a pas son propre pot parce que 10ml, c’est largement trop pour une dose de voyage ! D’ailleurs, j’ai réussi à en transférer à grand peine dans un flacon gloss, et c’est beauuucoup plus pratique pour en mettre juste la quantité qu’il faut 😉

Et voilà, si maintenant c’était à vous qu’on offrait le voyage aux Seychelles finalement (mais vous m’emmèneriez bien avec vous, hein ?), vous sauriez comment emporter votre routine de soins sans payer de surcharge de bagages ! ^_^