Test AZ : l’huile de pracaxi – Crème de jour « La nouvelle Amazone »

Bonjour les lecteurs !

Je vous sens déçus par le titre, vous vous dites « mouais, elle essaie de nous recycler une ancienne recette en la faisant passer pour une nouvelle ! » Non non. Autant j’avoue que c’est plutôt pratique de pouvoir réutiliser mes jolies étiquettes amazoniennes, autant c’est une toute nouvelle recette, je vous assure, et en plus, elle est top. C’est simplement que le thème « produits amazoniens » m’inspire, tout comme AromaZone qui leur consacre une rubrique spéciale sur leur nouveau site ! Est-ce qu’AromaZone se sent proche de l’Amazone ? Allez savoir.

Quoiqu’il en soit, voici la recette de ma nouvelle crème de jour, qui vise toujours à purifier la peau tout en la tonifiant (j’ai gardé le guarana), dans laquelle j’ai voulu tester l’huile de pracaxi en solo. J’ai aussi rajouté certains de mes actifs fétiches et travaillé sur une formule à absorption rapide !

Je vous laisse découvrir sa recette :

Crème de jour « La nouvelle Amazone » :

Amazone 2

PHASE AQUEUSE :

  • Gel d’aloé vera : 20%
  • Infusion de guarana et tépezcohuite (à 10%) : 56,6%
  • Gomme xanthane : 0,3%

PHASE HUILEUSE :

  • Cire n°3 : 3%
  • HV pracaxi : 10%
  • Coco silicone : 5%

AJOUTS :

  • Bacti’pur 1,5%
  • Allantoïne 1%
  • Complexe Hydratation Intense 1%
  • Absolue benjoin 0,8%
  • Baume du Pérou 0,2%
  • Cosgard 0,6%

Bien entendu, vous commencez toujours par relire les précautions d’hygiène, n’est-ce pas ?

Ensuite, vous allez préparer l’infusion de guarana et de tépezcohuite, en comptant 10g de poudres pour 100g/ml d’eau bouillante. Laissez infuser 15 minutes avant de filtrer. Essayez de réutiliser les poudres par exemple pour un gommage ! Bien entendu, vous pouvez aussi opter pour un macérât hydroglycériné comme dans la précédente recette, si vous avez un peu de temps devant vous, mais… ça n’était pas mon cas 😉

Prélevez la quantité d’infusion nécessaire à la recette, rajoutez le gel d’aloé vera puis la xanthane pour former un gel homogène, et préparez dans un autre bol la phase huileuse. Faites chauffer séparément vos deux phases et procédez ensuite à l’émulsion (là, je simplifie, mais si vous êtes perdus, allez voir comment ça se passe en détail chez Hindi !). Une fois que vous aurez mélangé tout ça suffisamment longtemps, et que ça aura refroidi, c’est au tour des ajouts, que vous incorporerez en mélangeant bien. Mettez en pot, et à vous la crème amazonienne ! =D

Amazone

Résultat : je n’ai encore testé cette crème que depuis quelques jours, donc ne vous attendez pas encore à une étude poussée sur le long terme 😉 Mais ce qui est sûr c’est que c’est la crème la plus rapide à pénétrer que j’ai testée jusque là : moins de 15 secondes, montre en main ! Elle laisse ensuite une peau particulièrement douce et veloutée. Elle est plutôt fluide et possède aussi un très bon glissant qui rend l’application particulièrement agréable pour moi. Et je suis toujours fan de l’odeur un peu vanillée du mélange benjoin-baume du Pérou, qui s’accorde très bien avec la note de noisette de l’huile de pracaxi ! Une recette qui risque de devenir la nouvelle base de travail pour mes prochaines crèmes 🙂

J’espère que ces dernières recettes vous auront plu, et j’espère vous retrouver bientôt pour de nouvelles aventures ! À bientôt ^_~

PS : on dit « joyeux anniversaire Océane ! » ^^

Publicités

Le kit « layering » de voyage

Bon, j’ai mis layering dans le titre parce que ça parlera à plus de monde, mais moi je suis étudiante en japonais et il semblerait qu’au Japon, layering ça ne renvoie pas à grand-chose en rapport avec la cosmétique ! Pour faire classe je parlerais bien de Nihon-teki keishôhin (日本的化粧品) mais vous n’allez pas retenir. Donc à vous de voir comment vous voulez appeler cette technique, layering, millefeuille ou 日本的化粧品 !

Dans tous les cas, il s’agit bien d’un programme de soins inspiré par celui des Japonaises, j’me suis renseignée ! Ça consiste à utiliser une série de soins pour le visage matin et soir, chacun ayant sa propre utilité. Cette technique étant à la mode et expliquée un peu partout, vous avez le choix mais je vais vous conduire chez Zaubette qui a écrit tout un très bon article sur le layering ! Ben oui je ne vais pas répéter ce qu’elle a très bien expliqué, sinon c’est pas comme ça que je vais avancer mes articles.

Parce qu’en fait, je voulais vous présenter ma dernière trouvaille en matière de layering, ou comment éviter de partir en vacances avec une trousse de toilette qui pèse 5 kilos : le kit de layering spécial voyage !

Millefeuille fluo

Bon, je ne suis pas partie en vacances cet été en fait, donc je n’ai pas eu de soucis de trousse de toilette, mais si là, tout de suite, on m’apprenait que j’ai gagné un voyage aux Seychelles, hé ben je serais prête :p

Pour ce kit, j’ai utilisé deux lots de pots empilables de 10ml de chez Aroma-Zone (ils les ont aussi en couleur, mais j’ai préféré m’amuser à colorer directement les produits, au grand dam de l’homme de la maison d’ailleurs). Voyons en détail ce qu’il y a dans cet arc-en-ciel de produits…

  • Un démaquillant huileux à la noix de coco (pour le soir) : inspiré de celui de Zaubette, c’est un démaquillant vraiment tout simple et qui sent merveilleusement bon ! 80% d’huile de coco et 20% de gélisucre, et hop ! Un démaquillant super efficace même contre le mascara waterproof, j’adore !
    Huile démaquillante
  • Un nettoyant visage tout rose : rien de très original ici, juste le reste de mon échantillon de nettoyant pseudo-solide du swap de printemps, dilué pour le rendre crémeux, et coloré, comme vous vous en seriez sans doute déjà rendu compte. Le prochain sera inspiré de la gelée nettoyante des Cosmétiques de Lilith que je vous conseille, ayant eu la chance de la tester !

Nettoyant visage

  • Une gelée de miel : c’est ce à quoi j’ai réfléchi le plus longtemps, comment inclure ma lotion dans ces petits pots ? Finalement j’ai eu l’idée de réaliser une version gélifiée de mon eau de miel à la lavande, en ajoutant 1% de carraghénane (et du colorant). Pour la petite histoire, Lison et moi avons eu à peu près la même idée au même moment, mais nos deux versions de gelée de miel n’ont en fait rien à voir ! Vous pouvez quand même aller voir la sienne, je vous autorise 😉

    Note sur cette gelée : j’adore sa consistance, c’est une gelée mais on a l’impression de retrouver une lotion liquide quand on l’applique ! N’empêche qu’avec une texture de confiture pareille on s’attend à tomber sur une odeur de fruits jaunes, pas de lavande… Je pense que la prochaine sera à la pêche ou à l’abricot 🙂

    Gelée de miel

  • Un sérum à l’aloé vera : je n’utilise habituellement pas de sérum dans ma routine, parce que je ne sais pas quoi mettre dedans après avoir mis plein d’actifs dans la lotion. Mais j’avais 6 pots sous la main ! J’ai donc opté pour une recette toute simple : 84% de gel d’aloé vera, 1% de glycérine, 10% de miel, 5% d’arrow root (et du colorant). J’aime bien en fait, de quoi me faire réfléchir à utiliser ce genre de sérum à chaque fois…

Sérum

  • Une crème de jour « express » à la poire : je n’aurais pas pensé à cet arôme sans avoir été inspirée par le vert que j’avais prévu, ça aurait été dommage ! J’ai utilisé le lait végétal AZ comme base (à 63 %), ajouté de l’aloé vera (31 %), 5% de MSM, 1% d’extrait aromatique de poire et du colorant vert. Bilan, une crème légère et très parfumée, mmm !

Crème jour

  • Une crème de nuit « express » : je suis aussi partie d’une base de 86% de lait AZ (je ne vous avais pas dit que j’ai fini cette tambouille à minuit, ça explique le choix des crèmes « express » ^^), à laquelle j’ai rajouté 5% d’urée diluée dans 3% d’hydrolat de lavande, 5% d’acides de fruits, et 1% d’absolue de benjoin. Benjoin-lavande, il fallait y penser mais le résultat me plaît beaucoup !

Crème nuit

  • Et je finis mes soins avec une pointe de crème pour les lèvres. Elle n’a pas son propre pot parce que 10ml, c’est largement trop pour une dose de voyage ! D’ailleurs, j’ai réussi à en transférer à grand peine dans un flacon gloss, et c’est beauuucoup plus pratique pour en mettre juste la quantité qu’il faut 😉

Et voilà, si maintenant c’était à vous qu’on offrait le voyage aux Seychelles finalement (mais vous m’emmèneriez bien avec vous, hein ?), vous sauriez comment emporter votre routine de soins sans payer de surcharge de bagages ! ^_^